• Bonjour, voici la lettre d’information du site « CAPJPO - EuroPalestine » (http://www.europalestine.com)
    Si vous ne visualisez pas cet email lisez-le sur le site
    http://www.europalestine.com
    Publication CAPJPO - Europalestine
     
       




  • la lettre d'infos de terascia

    les infos du 26 juin 2019

    Bonjour à tous,

    Bienvenue sur la lettre bimensuelle d'informations de Terascia. Le portail de la Grande Thiérache vous propose sa sélection de manifestations culturelles en Avesnois Thiérache du 27 juin au 7 juillet 2019.

    Je vous souhaite de passer d'agréables moments!

    Très Cordialement
    Olivier Laffitte

    Si vous rencontrez des difficultés pour afficher cette lettre, accédez à notre version en ligne

     

    Cinéma Piccoli Piccolo Vervins – les 27 et 28 juin 2019

    Sibyl. Réalisé par Justine Triet.Avec Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel. Long-métrage français, belge.Genre : Drame, Comédie.Durée : 1h40.

    en savoir+
     

    Cinéma Piccoli Piccolo Vervins – les 29 et 30 juin 2019

    X-Men : Dark Phoenix. Réalisé par Simon Kinberg.Avec Sophie Turner, James McAvoy, Michael Fassbender. Long-métrage américain.Genre : Aventure, Science fiction.Durée : 1h54.

    en savoir+
     

    Festival de l’Abbaye de Saint-Michel

    dimanche 30 juin 2019

    2 Concerts : 11h30 : Orchestre du Poème Harmonique • Vincent Dumestre – 16h30 : Ensemble II Pomo d’Oro • Jakub Jozef Orlinski.

    En savoir+
     

    Prochaines brocantes en Avesnois Thiérache

    Brocante à Bas-Lieu

    Dimanche 30 juin 2019 - de 6h à 17h. + d’infos au 03 27 61 12 39.

     

    Brocante à Trélon

    Dimanche 30 juin 2019 - de 6h à 19h centre village. + d’infos au 03 27 59 94 34.

     

    Brocante à Hirson

    Dimanche 30 juin 2019 - de 6h à 18h Boulevards de la Marne et de Metz, dans le cadre de la Fête des Champs Elysées. + d’infos au 03 23 98 63 20.

     

    Brocante à Lerzy

    Dimanche 30 juin 2019 - de 7h à 18h centre village – marché artisanal dans le parc de la mairie. + d’infos au 03 23 97 33 60.

     

    Brocante à Rozoy-sur-Serre

    Dimanche 30 juin 2019 - de 7h à 18h place de la Neuville – emplacements gratuits. + d’infos au 06 72 20 88 41.

     

    Brocante à Trélon

    Dimanche 30 juin 2019 - de 8h à 19h à l’ancienne gare. Dans le cadre de la Braderie brocante de la saint jean. 100 à 200 exposants. Emplacements gratuits.

     

    Brocante à La Vallée Mulâtre

    Dimanche 30 juin 2019 - de 8h à 18h centre village – emplacements gratuits. + d’infos au 06 45 25 54 04.

     

    Brocante à Baives

    Dimanche 7 juillet 2019 - de 6h à 18h centre village – exposition artisanale – produits du terroir

     

    Brocante à Etroeungt

    Dimanche 7 juillet 2019 - de 8h à 17h centre ville – 30ème édition – 300 exposants.

     

    Brocante à La Hérie

    Dimanche 7 juillet 2019 - de 6h à 18h – dans le cadre de la fête communale.

     

    Brocante à Leschelle

    Dimanche 7 juillet 2019 - de 6h à 18h – dans le cadre de la fête communale.

     

    Brocante à Marbaix

    Dimanche 7 juillet 2019 - de 6h à 18h – centre village – 50 à 100 exposants.

     

    Brocante à Pont-sur-Sambre

    Dimanche 7 juillet 2019 - de 7h à 18h centre ville + d’infos au 06 47 27 24 76.

     

    Brocante à Vigneux-Hocquet

    Dimanche 7 juillet 2019 - de 8h à 18h place de la mairie – moins de 50 exposants.

     

    Brocante à Wassigny

    Dimanche 7 juillet 2019 - de 8h à 18h centre village + défilé carnavalesque.

     

    Marché nocturne de Vervins Thiérache Fermière

    Vendredi 5 juillet 2019 de 16h à 21h

    en savoir+
     

    10ème Fête Médiévale de Mecquignies

    Samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019
    10ème Fête Médiévale de Mecquignies.

    Samedi 6 juillet, dès 11h : marché médiéval, 15h : jonglerie, 18h30 : spectacle équestre “La légende du Roi Arthur”, 22h : concert du groupe Prima Nocta.

    Dimanche 7 juillet à 11h : arrivée du Duc de Bavière, 15h : Tournoi de chevalerie.

    Tout le week-end : Déambulations de musiciens sur la fête, mariages médiévaux, spectacle de rue, atelier poterie pour les enfants (gratuit), spectacle de jongleurs, tir à l’arc, arène de combat, restauration…

    Entrée : 4€
    Pass 2 jours : 6€
    Gratuit pour les – de 12 ans

    Renseignements au 03 27 39 92 84

     

    Concert Dansant Rockabilly

    Concert Rockabilly à Guise (02) le samedi 6 juillet 2019, salle Beauval, rue Beauval. Horaire: 20h30. Entrée : 5 €. Bar, petite restauration. Renseignements / JazzThemis au 06 99 62 87 80.

     

    Journées de Courses à l'Hippodrome International de La Capelle

    rendez-vous de l'hippodrome de La Capelle

    L’Hippodrome International de La Capelle

    est l’un des hauts lieux touristiques Axonais créé en 1879 par des passionnés de chevaux. De mars à novembre, il accueille les amateurs de sports hippiques mais aussi tous ceux à la recherche de moments de détentes à partager entre amis ou en famille. L’hippodrome international possède un anneau de vitesse unique en Europe de 1609 mètres en Pouzzolane composé de deux lignes droites de 400 mètres chacune et de deux courbes inclinées à 10%.

    Venez aux courses de l’Hippodrome International de La Capelle et découvrez une ambiance conviviale, un spectacle authentique!

    Prochain rendez-vous :

    • Dimanche 7 juillet à partir de 12h00 – Premium – Trot à Grande Vitesse
    en savoir+
     

    ANNONCEZ-VOUS!

    Vous désirez annoncer vos manifestations sur l'agenda culturel de l'Avesnois-Thiérache?

    en savoir+
     

    Retrouvez les principales manifestations culturelles de la Grande Thiérache sur notre agenda
    Informations réactualisées quotidiennement!

    Merci de votre soutien.

    Très Cordialement
    Olivier Laffitte


  • Alerte! Désinformation éhontée sur la situation au Honduras!

     
     9 
      5  1 
     
      17

    Le Honduras est au bord du précipice et la désinformation médiatique atteint des proportions ignominieuses. La narration qu’elle nous impose est celle d’un chaos que sèment dans le pays des bandes de délinquants qui pillent et incendient des bâtiments et manifestent violemment contre les forces de l’Ordre.

    La réalité est tout autre. Pour l’immense majorité de la population, le pays est un enfer dans lequel les habitants sont soumis au règne de la terreur. La violence ciblée – contre tous ceux qui s’opposent aux exactions et aux pillages d’un narco-gouvernement, qui se confond avec le crime organisé et à ceux que pratiquent les Corporations auxquelles ce gouvernement à littéralement livré le pays – s’accompagne d’une violence aveugle, arbitraire, terreur sur fond de désolation, de ruine et d’une profonde misère.

    C’est la cause de l’exode massif des honduriens, les nombreux enfants qui partent seuls inclus. Des personnes entament cette longue et dure marche avec l’infime espoir que, peut-être, avec beaucoup de chance, ils feront partie des quelques rares qui parviennent au but, la terre promise du mieux vivre, le mythe étasunien. Pour beaucoup partir, c’est fuir sans se retourner, parce que de toute façon, quoiqu’il arrive, cela ne pourrait être pire… pas même le grand risque de mourir, de disparaître en chemin. Un pas après l’autre pendant des milliers de kilomètres de privations et de dangers permanents, où comme victime de traite humaine, si pour ces migrants le Honduras est un enfer, le chemin ne l’est pas moins, la différence c’est qu’au bout du chemin il y a la faible lueur d’espoir qui n’existe plus dans leur pays.

    J’ai entendu beaucoup d’appels venus du Honduras, au cours des derniers jours, ils viennent des voisins du plus pauvres des barrios écartés du fin fond du pays, ils viennent des paysans, des populations indigènes et garifunas, il viennent du corps médical, de celui des professeurs, d’autres corporations professionnelles et syndicats et autres associations, ils viennent aussi de membres de Partis politiques Traditionnels comme le Parti Libéral ou d’entrepreneur, de membres des corps de police et des groupes d’élites, de militaires actifs ou retraités,… ils disent à l’unisson :

    « Le pays est au bord du précipice, nous ne sommes ni des délinquants ni des terroristes, nous somme le peuple du Honduras qui d’une seule voix demande d’être entendu par la communauté internationale : le Président Juan Orlando Hernandez doit partir. Le pays doit avoir une chance de se reconstruire en mettant un terme à la corruption, au narcotrafic, à l’infiltration du crime organisé dans tous les rouages de l’état. Le pays doit avoir une chance de se reconstruire en consacrant les sommes démesurées qui ont été consacrées à la militarisation de la sécurité à des projets d’espoir, des projet de travail, d’éducation, de santé, de culture. »

    La dégradation elle n’est pas neuve, alors que Manuel Zelaya, élu président en 2006 sur les listes du Parti Libéral avait entamé un redressement du pays, avec l’accent posé sur la justice sociale, le 28 juin 2009, il est renversé par un coup d’état militaire. Alors que l’ONU condamne le coup d’état à l’unanimité -tous les délégués se lèveront pour lui rendre hommage, quand Zelaya en exil s’y présentera – le tandem Clinton-Obama manœuvrera pour que ce pérennise le coup d’état. Cette fois encore ils seront aidé par la « communauté médiatique de propagande » qui désinformera massivement dans une opération éhontée de manipulation des inconscients collectifs : « Manuel Zelaya, le président déchu du Honduras » est matraqué de toute part, alors qu’officiellement sont toujours en cours les négociations qui devraient lui permettre de rentrer dans la légitimité de sa fonction de président. L’administration Obama contribuera activement à la réalisation des fraudes électorales qui permettront que le coup d’état se perpétue pendant 10 ans. Ce sont les mêmes qui construiront les cages où sont encore enfermés les enfants (et les adultes) du Honduras qui depuis fuient le pays, arrivent épuisés aux USA et se font capturer par la « Migra » ou les « bons citoyens » qui lui viennent en aide.

    Les même ce ne sont pas tant les présidents que ces structures inamovibles du pouvoir qui à travers les alternances présidentielles poursuivent depuis des décennies les politiques impérialistes des USA en Amérique Latine (et dans le monde). Mais cela n’excuse en rien, ceux qui assumant des fonctions officielles de gouvernements contribuent à rendre cela possible. En ce qui concerne le Honduras, activement Hillary Clinton, et Obama par sa passivité son discret retrait depuis le coup d’état.

    Où je veux en venir, ici spécifiquement : Est-il possible de renverser cela ?

    Le premier acte de politique étrangère du Président des États-Unis du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador a été d’initier un programme de lutte contre la migration forcée qui prétend attaquer le mal à la racine sous forme d’un plan commun de développement pour les pays d’Amérique Centrale (Guatemala, Salvador et Honduras) et le Sud du Mexique. Pourquoi le Sud, parce que le Mexique est un pays balkanisé. Schématiquement : alors que les états du nord ont des croissances économiques positives qui peuvent atteindre un taux de +11 %, ceux du Nord subissent des croissances négatives qui peuvent être de l’ordre de -11 %. Ils sont donc eux aussi un des lieux d’origine de la migration qui « affecte » les USA.

    Et ce plan prétend être un modèle pour le monde : Arrêter de lutter contre la migration forcée en luttant contre les migrants avec des mesures coercitives, prendre le mal à la racine, permettre à des personne qui n’ont aucune envie de partir de chez elles d’habiter leur pays dans des conditions de bien vivre.

    (Cela vous semble évident ? Je ne sais combien de fois, j’ai posé la question à des militants des droits des immigrés « Que faites-vous pour que dans leur pays existent des conditions de vie décente ? » Pas un(e) n’a pu répondre à ma question de manière convaincante. Et pourtant c’est la vraie question et c’est une question d’équité. )

    Ce plan a été conçu sous égide de la CEPAL (la Commission Économique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes de l’ONU), en faisant appel aux pays concernés, à toute organisations, associations, nations et organisations de nations prêts à le soutenir. Il a été présenté au mois de mai dernier. J’y reviendrai certainement. Ce que je veux mettre en évidence ici, c’est que la mise en œuvre de ce plan au Honduras sera impossible tant que ce pays sera soumis à la dictature d’un narco-gouvernement corrompu. C’est clair, net, sans appel. Pas un dollar, un lempira qui serait accordé au gouvernement du Honduras où à ses représentants qui contrôlent les rouages de l’état (la corruption et le crime organisé infiltrent jusqu’aux municipalités et leur forces de répressions), n’a aucune chance de parvenir à ses destinataires.

    La semaine dernière les prémisses de la mise en pratique du plan ont été initiées, par un accord de coopération signé entre le présidents des EU du Mexique et celui du Salvador. « Sembrando vida » consiste en l’ensemencement et la culture de 200 000 mille hectares au Sud du Mexique et 50 000 au Salvador avec des arbres fruitiers et d’autres fournisseurs de bois. Ce plan, qui donnera du travail productif dans la durée à des centaines de milliers de personnes, est aussi un plan de lutte contre le réchauffement climatique qui affecte sévèrement les agriculteurs de la région. Le Mexique accordera une aide de 30 millions de dollars au Salvador pour la réalisation de ce projet. J’ai appris depuis que déjà la Communauté Européenne a décidé d’apporter son soutien à ce projet, elle ne sera certainement pas la seule.

    Bukele a dit de AMLO : « Il veut vraiment le bien de son pays ». Je le pense aussi. Je ne peux pas me prononcer en ce qui concerne Bukele qui vient d’accéder au pouvoir et est le président qui a le meilleur taux d’approbation d’Amérique Latine, Lopez Obrador en tout cas a choisi de lui faire confiance.

    Il existe au Honduras une volonté majoritaire de réunir les forces pour concevoir et mettre en place un projet d’union nationale pour la régénération du pays comme celui qui se met en place au Mexique. Mais ces forces potentielles de transformation ont besoin du soutien de la communauté internationale et des personnes de bonnes volonté.

    Ce que chacun peut faire, c’est chercher à s’informer sur la réalité de l’enfer que traverse le pays et sur la vitalité d’une résistance qui puise toujours au plus profond de la terreur, de la douleur, la force de chanter et de rire face aux armures des militaires. Le monde a laissé tomber le Honduras en 2009. L’enfoncera-t-il d’avantage encore par son silence et sa passivité en 2019 ?

    Anne Wolff

  • 26 Juin 2019

    Publié par El Diablo

     

    Par Antoine de Baecque  - Publié le 14 août 2003 sur Libération

     

    Interviewé en 2003, l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie revenait pour «Libération» sur les précédents coups de chaleur qui avaient touché la France.

     

    [Mise à jour du 7 août 2018 : en 2003, à l'occasion de l'épisode caniculaire, Libération avait interviewé Emmanuel Le Roy Ladurie. Nous republions cet article aujourd'hui.]

     

    Emmanuel Le Roy Ladurie, 74 ans, professeur au Collège de France, a écrit une Histoire du climat depuis l'an mil (Flammarion, 1967), maintes fois rééditée, qui reste le livre de référence sur le sujet.

     

    Que faut-il penser de la canicule actuelle ?

     

    J'aurais plutôt tendance à la relativiser ; même si l'aggravation du phénomène d'effet de serre est une rupture dans l'histoire du climat qui peut ouvrir une nouvelle ère climatique avec un ou deux degrés de différence. Ce qui aurait des conséquences incalculables. Mais l'actualité d'un été chaud, c'est autre chose : ce genre de grande sécheresse n'a pas manqué dans l'histoire française. En 1168, la Sarthe a séché. De même, l'été magnifique de 1351, où le prix du froment a été multiplié par trois à cause de sa rareté, avec «échaudage», comme l'on disait, ce qui entraînait des moissons et des vendanges très précoces, un vin en faible quantité mais excellent. Vous avez aussi des séries d'étés caniculaires consécutifs, des microères climatiques : 1331-1334, quatre étés de suite, 1383-1385, trois étés, ou encore la première moitié du XVIe siècle, particulièrement douce, où l'on peut parler d'un petit âge du réchauffement. L'été, les glaciers reculent beaucoup, la neige fond très haut. En 1540, beaucoup de témoins habitant les Alpes l'ont noté. A partir de 1560, on entre dans une autre période climatique, le «petit âge glaciaire», les étés caniculaires se font plus rares.

     

    […]

     

    LIRE LA SUITE :


  • L'Office de Tourisme du Sud-Avesnois vous dévoile chaque mercredi

     

    des idées de sorties pour le week-end

     

    Suivez-nous sur notre page Facebook/Office de Tourisme du Sud-Avesnois

     

     

     

    LANCEMENT DE LA SAISON CULTURELLE

    Vendredi 28 juin

     

    A 19h au Théâtre Jean Ferrat

     

    FOURMIES

    PIQUE-NIQUE BELLE ÉPOQUE

    Samedi 29 juin

     

    De 12h à 18h

     

    Château de Trélon

     

    ATELIERS D'ÉCRITURE RÉCRÉATIVE

    Dimanche 30 juin

     

    De 10h à 13h

     

    Café/médiathèque La Vie Sauvage

     

    EPPE-SAUVAGE

    LUNDIS SECRETS : ON Y VA… « A TOUTE ALLURE » !

    Lundi 1er juillet

     

    A 18h

     

    musée du textile et de la vie sociale

     

    FOURMIES

     

    Office de Tourisme du Sud-Avesnois

    20 A rue Jean Jaurès - BP 20077

    59613 FOURMIES Cedex

     

    +33(0)3 27 61 16 79

    contact@sudavesnoistourisme.fr 

    Visitez notre site

     

    Facebook