• Pour ceux qui aimeraient avoir plus de renseignements sur la Manche qu'ils n'hésitent pas à aller sur le:   PORTAIL DES SERVICES DE L'ETAT DANS LA MANCHE .


  • Selon BVA, Ségolène Royal bat Nicolas Sarkozy .............APRES L' AVOIR SNOBEE pendant des mois ,voilà que les "sondeurs " se rendent compte que Ségolène ne compte pas que "pour du beurre " !!!! en effet, Sègolène Royal gagne contre Nicolas Sarkozy ...dans un sondage IFOP, pour Paris MATCH, à paraître Jeudi, Ségolène Royal gagnerait le second tour des présidentielles contre Nicolas Sarkozy.

    Selon un sondage BVA,les MESURES D'ENCADREMENT DES PRIX, présentées par Ségolène Royal sont plébiscitées par l'OPINION FRANCAISE

    SECONDE BONNE NOUVELLE : toujours selon un sondage IFOP, à paraître également sur Paris Match Jeudi,elle ferait comme ses homologues du PS , dans un SECOND TOUR, elle GAGNERAIT

    Certes la marge serait étroite (c'est eux qui le disent) 51/49, mais la victoire SERAIT LA !!!  voilà de bons indices pour le rebond de " la disparue " qui travaillait sur le terrain tant que les autres se pavanaient devant les médias ................................

      


  • C'est se préoccuper de ce qui va influencer directement notre vie quotidienne, nous les Français...pour respecter nos recherches et notre vision d'un avenir meilleur,ainsi que toutes nos libertés,pour cela nous avons besoin d'obéir à un certain nombre de règles dont celles de  nos  conditions de vie et  bien sûr, D'ASSURER LA PAIX DE NOTRE PAYS DANS LE MONDE ......POUR ASSURER LA PAIX DANS LE MONDE, notre pays doit TENIR SON RANG  et pour y tenir son rang,notre pays doit observer et décliner un certain nombre de règles notamment en maintenant notre ECONOMIE EN BONNE SANTE . Une économie où les fruits du travail sont répartis avec plus de JUSTICE ...Pour rétablir plus de justice,il nous faut un service financier au service de l'économie et une ECONOMIE AU SERVICE DE L'HUMAIN ET DE L'ENVIRONNEMENT.

    Pour réaliser tout cela,nous les Français ,devront déjouer les pièges tendus par les forces du fric, incarnées  par des droites  masquées sous diverses formes : UMP,FN, centristes rabatteurs de droite  ,sous-marins sans étiquettes précises....et que dire ....QUI SAIT !! certains étiquetés  avec le label de la gauche pour mieux exploser nos voix......comme le dit un dicton populaire:-"un  train peut en cacher un autre"  !!!!!!

    Quelle indécence tout ce fric  utilisé dans leurs médias..LEURS PILONNAGES  OU SONDAGES.......pour manipuler l'esprit des gens et frabriquer artificiellement de l'opinion ! là du fric pour ça, il y en a !!!! c'est un investissement indispensble pour eux ,s'ils veulent obtenir un sursis supplémentaire....DE 5 Années supplémentaires, bien sûr , pour encore mieux nous exploiter ......et face à tout ce cirque , nous, les Français n' avons  que notre simple bonne foi pour défendre nos idées, nos acquis, et l'ensemble de nos intérêts.....ne nous laissons pas disperser , RASSEMBLONS NOUS ET UNISSONS NOUS  AUTOUR DE NOTRE LEADER DONT L'AUTHENTICITE  SOCIALE NE FAIT PLUS AUCUN DOUTE  ET DONT NOUS SOMMES ABSOLUMENT SURS  QU'  E L L E  NE NOUS TRAHIRA  JAMAIS  : Ségolène ROYAL .


  • Avec presque deux ans d'avance, le plan énergie solaire 2008-2012 a atteint ses objectifs de puissance raccordée ! Cela correspond a plus de 500 000m2 de panneaux solaires et 25 fois la puissance photovoltaique installée en région au moment du lancement du plan solaire régional.

    La région poursuit ,par ailleurs,SA POLITIQUE D'AIDES A L'INNOVATION.Après l'inauguration, la semaine dernière, d'un centre de production d'électricité  verte par valorisation des déchets de l'agriculture (par méthanisation),c'est ,il y a quelques jours, une HYDROLIENNE qui vient d'être testée.Cousine immergée de l'éolienne,l'hydrolienne fonctionne grâce au courant d'eau qui fait tourner la turbine et produit de l'électricité. Pour tester en conditions réelles les  capacités de son générateur, la société Rochellaise  Eco-sinétic, soutenue par la région, a ainsi plongé le 6 mai 2011, et pour une année entière, son hydrolienne, dans l'estuaire de la Charente (Tonny-Charente-17).

    CES PROJETS INNOVANTS s'inscrivent dans le plan régional de développement des énergies renouvelables, qui vise à tripler la production régionale d'énergie renouvelable d'ici 2012......... un exemple à suivre  dans d'autres régions et pourquoi pas la nôtre ?


  • En Meurthe-et-Moselle aujourd’hui, Ségolène Royal affirme dans un interview recueillie par Jean-Pierre Tenoux du journal l’ Est Républicain être la mieux placée pour mobiliser toute la gauche .

    - A propos de la primaire socialiste, vous avez déploré la trop grande part faite aux sondages. Avez-vous le sentiment que votre critique a porté ?

    Je pense que, tant que le débat de fond n’aura pas commencé, tout sera sujet à manipulation de l’opinion par les sondages. Alors qu’ils ne sont pas représentatifs puisqu’on ne sait pas qui va aller voter et qu’on ne connaît pas encore la liste des candidats ! Il est très important que le peuple français ne se laisse pas voler sa liberté de vote par un matraquage qui ne correspond à rien, notamment parce que les catégories très modestes ne figurent pas dans ces panels.

    - Cette page est tournée, donc ?

    Je l’ai dit et ma préoccupation, maintenant, est d’élever le débat et de faire des propositions concrètes pour améliorer la vie quotidienne. En Meurthe-et-Moselle, je vais évoquer l’emploi et le pouvoir d’achat. J’ai proposé le blocage du prix de l’essence et de cinquante produits de première nécessité pour permettre aux gens de continuer à vivre et pas seulement de survivre. Voir tellement de richesse d’un côté et de pauvreté de l’autre, dans un pays comme la France, est tout à fait anormal.

    - Les propos de Laurent Wauquiez sur l’assistanat ont divisé la droite. A votre avis, s’agit-il d’une cacophonie ou d’une stratégie réfléchie ?

    Je pense qu’il y a une stratégie, lancer des ballons d’essai pour voir ce que ça donne. Le plus choquant, dans cette histoire, c’est qu’on ne parle jamais de l’assistanat dont profitent les plus riches, comme la baisse de l’impôt de solidarité sur la fortune. Le gouvernement s’en prend aux plus pauvres. C’est vrai qu’il y a parfois trop peu d’écart entre les revenus de soutien et les bas salaires. Mais la réponse, c’est d’augmenter les bas salaires et le SMIC ! Quant au A de RSA, qui signifie activité et pas assistanat, il doit se traduire par des actions d’insertion et de formation pour un retour réel à l’emploi.

    - Ces publics fragilisés sont tentés par le vote Front national. Que pourriez-vous leur proposer pour qu’ils fassent confiance à la gauche ?

    Ils subissent de telles épreuves qu’ils doutent de la capacité de la politique à retrouver des marges de manœuvre. Il faut leur démontrer qu’il y a d’autres façons de créer des richesses, de les répartir mieux, d’encourager les jeunes à trouver le chemin du travail par l’alternance, l’apprentissage. Il faut pratiquer le « donnant donnant » avec les entreprises, leur imposer l’obligation de prendre des jeunes en formation en contrepartie des aides qu’on leur accorde. Il ne faut pas laisser la loi de la jungle être la règle dans l’économie.

    - En pratique, comment procéder ?

    C’est la force citoyenne, un Etat interventionniste qui remet des règles. Aujourd’hui, rien n’a été fait pour lutter contre un système financier qui écrase la production de biens et de services. Les gens sont dégoûtés, exaspérés. Ils entendent les discours de l’actuel président de la République qui leur dit : « Vous allez voir ce que vous allez voir ! » Mais il ne se passe rien. Alors, ils se tournent vers des votes extrêmes qui leur promettent de changer le système, mais d’une façon qui n’est pas crédible. C’est un vote protestataire que je traduis pour ma part comme une demande d’exigence à l’égard des partis de gouvernement afin qu’ils soient beaucoup plus audacieux sur des propositions de réformes.

    - Ces réformes impliquent que la gauche se rassemble. Croyez-vous être la mieux placée pour y parvenir ?

    Je pense avoir la capacité de rassembler, de la gauche radicale aux centristes républicains en passant par les écologistes… pour la bonne raison que je l’ai déjà fait dans la région que je préside, malgré les cris des appareils ! La politique par la preuve, il n’y a rien de tel. Certains font beaucoup de discours mais, quand ils sont aux responsabilités, rien ne change. J’ai été ministre, députée, je suis présidente de région. Mon souci, toujours, a été le même : faire, par mon travail acharné, par une morale de l’action, que les problèmes soient résolus. Je suis convaincue que la France peut sortir de l’ornière, se remettre debout et avancer.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique