• "POUR LES FRANCAIS,RIEN N' A CHANGE ,ET NOUS SERONS PRETS POUR 2012

    En effet,la vidéo de l'interview de Ségolène royal  est disponible sur son blog officiel , vous pourrez écouter l'intégralité de ses réponses au 20 heures de TFI (le lien est indiqué sur ce blog, vous n'avez juste qu'à cliquer dessus,merci)


  • les sondages se suivent et se ressemblent, ET CONTINUENT A MANIPULER!Après la remise en cause de leur hypothèse précédente,les voici, sans tenir aucunement compte de la sévère leçon qu'ils viennent de recevoir, qu'ils recommencent leurs affaires.Freud dirait que c'est  de la "compulsion de répétition" Ils ont l'obsession de désigner, à la place des Français, qui mérite d'être ou de ne  pas  être élu ! .A partir d' un échantillon de moins de mille personnes,ils prétendent que les Français veulent ceci ou cela....Et Ségolène Royal qui a eu le courage de dénoncer ces méthodes, à un an de l'élection présidentielle et alors que personne ne sait qui va venir voter aux primaires,se voit " corrigée " dans ces sondages.quand on sait que certains vont jusqu' à retirer CINQ POINTS !....ON SE POSE LA QUESTION SUIVANTE, EGALEMENT : QUI PAIE CES SONDAGES ???????le peuple profond ne se laissera pas faire.Et vous non plus,  ne vous laissez pas manipuler .Tour cela n'a aucune importance, Il est bien connu QUE JAMAIS LES SONDAGES  N'ONT FAIT L'ELECTION !! au CONTRAIRE !! mobilisons nous pour NOTRE CANDIDATE, protectrice,compétente, expérimentée,  animée de valeurs morales et d' une volonté d'action efficace ,comme elle l'a toujours prouvé . Et TOUS, ne nous attendons à aucun cadeau , SEUL LE TERRAIN COMPTE  ......avançons TOUS ENSEMBLE.

    SEGOLENE POUR NOUS TOUS ET NOUS TOUS AVEC ET POUR SEGOLENE...........


  • SUR BFM TV/RMC.

    Ségolène Royal était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin ce matin sur BFM TV / RMC.

    Interrogée à nouveau sur l'affaire DSK et ses conséquences, Ségolène Royal a dénoncé l'overdose médiatique qui finit par occulter les problèmes graves que subissent des milliers de Français au bord du gouffre. Elle a déclaré qu'il était temps de "passer à autre chose".

    Fidèle à son choix d'être la porte-parole des sans-voix, elle a ainsi évoqué les agriculteurs-éleveurs qui ne peuvent plus nourrir leurs bêtes face à l'envolée des prix du fourrage :

    "une identité de la France qui est en train de s'écrouler" a-t-elle déclarée dénonçant l'immobilisme du gouvernement.

    A propos de l'affaire DSK, Ségolène Royal a proposé d'en tirer les enseignements pour la justice française : "Il y a une réforme à faire en France en s'inspirant de la justice américaine sur la protection des victimes" a déclaré Ségolène Royal.

    Ségolène Royal a souhaité que l'on respecte les citoyens et les électeurs français en évitant la paresse intellectuelle qui consiste à fuir le débat sur les propositions, en les assomant de sondages, et en évitant de reproduire ce qui s'est passé dans les mois passés :

    "Quand on invente des personnages providentiels, c'est le signe d'une paresse intellectuelle (...). Il faut passer à la comparaison des priorités".

    Jean-Jacques Bourdin a alors demandé à Ségolène Royal si elle accepterait un débat avec François Hollande. Elle lui répondu qu'elle n'y voyait aucun obstacle, s'étonnant de la question. En revenant sur le terrain politique, Ségolène Royal a marqué sa différence à la fois avec les positions de François Hollande et celles de Martine Aubry :

    "François Hollande n'est pas mon ancien conjoint. Nous sommes des responsables politiques (...) nous avons des identités politiques distinctes. (...). Je ne suis pas pour la hausse des impôts que François Hollande recommande."

    Rappelant aussi qu'en matière de politique d'immigration, elle marquait une différence avec les conceptions de Martine Aubry, notamment parce que l'immigration clandestine pèse d'abord sur le travail et les salaires des plus démunis.

    Effectivement, respecter les Français, c'est en effet enfin porter dans le débat public les questions qui les concernent au jour le jour : la vie chère, la destruction des emplois, la sécurité, l'avenir écologique de la planête, l'éducation de leurs enfants, etc ...


  • L’homme providentiel

    La guerre des égos est relancée au Parti Socialiste. On cherche « l’homme providentiel » à coup de sondages pour éviter celle qui demeure la plus réaliste et la plus sérieuse au sein du parti: Ségolène Royal. Ainsi je les vois venir les grands stratèges, la vieille garde qui oeuvre toujours dans l’ombre et qui avait voulu à tout prix la candidature de DSK. Maintenant que la mise en place programmée de sa candidature s’est terminée en mise à mort, chacun y va de son petit couplet comme celui de Jean Paul Huchon qui propose d’élargir les primaires à toute la gauche, alors qu’il y a encore peu il n’en voulait pas pour protéger son favori. C’est du grand n’importe quoi, et qui préfigure d’autres catastrophes au PS si ces petits barons continuent à rester dans leur terrible logique d’appareil. Si seulement ils avaient eu l’honnêteté de reconnaître chez DSK sa conduite peu appropriée pour devenir présidentiable, nous n’aurions pas la crise dans laquelle on se trouve, qui est d’ailleurs pour moi le prolongement d’autres crises au PS (quand on dit que Martine Aubry a remis ce parti en bonne marche…)
    In fine le Parti Socialiste et son appareil en sont réduits à s’en remettre à l’opinion, à chercher « l’homme providentiel » qui conviendra aux ambitions personnelles de chacun. C’est un triste constat qui me rend pessimiste pour l’avenir.


  •  

    Sécheresse : la Région agit !

    www.photo-libre.fr
     
    Ségolène Royal s’est rendue le jeudi 19 mai 2011 dans une exploitation à Aslonnes dans le sud Vienne, particulièrement touché par la sécheresse. Elle a annoncé que la Région Poitou-Charentes prenait ses responsabilités avec un plan d’actions et des premières mesures d’urgence :
    • la mise en place d’un fonds d'aide d’urgence aux éleveurs et de soutien aux cultures beaucoup plus résistantes à la sécheresse de 5 millions d’euros, dont la première action sera la prise en charge de l’achat du fourrage et des frais de transport.
    • la mise en place d’un numéro vert : 0800 009 086. Ce numéro vert s’adresse aux éleveurs qui ont besoin de fourrage ; aux agriculteurs et aux personnes (collectivités, entreprises, associations et particuliers) qui ont des surfaces de fourrage à offrir




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique