• AU SECOURS !!!

    Dans l'Oise, création d'une milice de 200 chasseurs 14 Janvier 2018

    Milice en tenue de camouflage (publié sur Danactu-Résistance )

     

    « Nous serons un peu les RG des campagnes », 200 chasseurs embauchés par la gendarmerie

     

    Dans le département de l’Oise, 200 chasseurs vont d’ici fin janvier être embauchés par la gendarmerie nationale afin de les « épauler ». Une milice en tenue de camouflage est sur le point de naître…

     

    C’est le Parisien qui a révélé que la gendarmerie de l’Oise avait passé un appel aux chasseurs du département afin que ces derniers les aident à patrouiller dans les bois et à prêter main-forte à la police. Une brigade de 200 chasseurs ayant contracté avec les forces de l’ordre sera donc opérante dès fin janvier pour arpenter les bois se substituant à la police.

    Tandis que le chargé de la prévention et du partenariat au groupement départemental de la gendarmerie de l’Oise tente de se justifier en affirmant qu’« il n’y a aucune confusion des rôles », le président de la Fédération des chasseurs de l’Oise n’est pas du même avis et se hâte d’endosser sa nouvelle fonction : « Nous serons un peu les RG des campagnes ». Plus d’un quart des chasseurs qui se sont proposés ont déjà été embauchés, et l’objectif est de multiplier ces groupes armés : « Nous voulons couvrir toute l’Oise ».

    En plus d’obtenir sans aucun doute l’immunité policière implicite grâce à cette relation privilégiée avec la gendarmerie, ces chasseurs vont former une véritable organisation militarisée chargée de faire la justice elle-même. Car même si ces derniers ne sont en théorie autorisés qu’à « observer les faits anormaux » sans intervenir, il est évident que le champ de manœuvre de ceux qui se prennent d’ores et déjà pour des robins des bois armés sera bien différente. L’Etat espère bien en faire une force d’appoint à la police, tout en résolvant les problèmes d’effectif.

    Cette information, combinée au fait que depuis le 1er janvier, les 170.000 agents de sécurité privée seront autorisés à posséder une arme dans l’exercice de leur fonction fait froid dans le dos. Quel sera le prochain secteur que Macron va transformer en milice ? Ce qui ne fait aucun doute, c’est que sa politique ultra sécuritaire est belle est bien en marche. En seulement quelques mois, il a fait entrer l’état d’urgence dans le droit commun, réactivé la traque aux migrants, est sur le point d’envoyer l’armée pour déloger la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, et s’apprête à créer une milice armée des bois.

     

    SOURCE/ REVOLUTION PERMANENTE

    Tag(s) : #actualités