• Bon article =

    4 Décembre 2018

    Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

    Depuis le palais de l'Elysée, l'ex-banquier d'affaires, promu président de la République par les riches, le patronat et par nombre d'autres, gouverne la France exclusivement pour le pouvoir de l'argent. Mais comme sa politique antisociale ne passe plus, instaurée toutefois par la drauche jusqu'en mai 2017, Manu 1er fait appel à son cortège d'adorateurs pour qu'ils aboient urbi et orbi.

    Au hasard, madame Amélie de Montchanin, députée du même métal qu'Emmanuel Macron: "Ce qui me frappe dans nos échanges avec mes concitoyens, c'est qu'ils ne connaissent pas leurs droits, ni l'impact concret de nos réformes sur leur pouvoir d'achat"

    Ben oui, madame la députée de Jupiter, vice-président de son groupe à l'Assemblée nationale et rapporteuse du projet de loi de finances pour 2019, ils sont cons ou quoi ceux qui ne comprennent pas "l'impact social sur leur pouvoir d'achat"? Car, figurez-vous, la dernière étude Harris interactive avance que 72% soutiennent les colères exprimées ici ou là. Même que 87% souhaitent l'augmentation du Smic et la hausse des minimas sociaux, ou que 86% revendiquent la réintroduction de l'impôt sur les grandes fortunes. C'est dingue le nombre de cons qui habitent la France en ce moment. Non?

    Et voilà l'INSEE qui s'y met. Ah les cons! "Entre 2008 et 2016, les ménages ont perdu en moyenne 500 euros par an". A cause des cadeaux faits aux forces de l'argent.

    Heureusement, madame la députée Amélie de Montchanin, France 2, dite chaîne publique, a donné de la voix de son maître après BFM-tv, chaîne privée: "Une hausse du SMIC équivaut certes à une augmentation du pouvoir d'achat, mais cela ne serait pas réaliste".

    Heureusement aussi, madame la députée que vous et vos potes à l'Assemblée nationale venaient d'entériner 40 milliards d'euros de cadeaux fiscaux au patronat. Pour sauver la France de tous les cons qu'elle recense.

    Au fait, Carlos Goshn, combien de SMIC à 9,88euros brut ça fait 40 milliards d'euros?

    C'est bêta, monsieur Goshn ne peut pas répondre. Il est très occupé ailleurs. Au sujet soi-disant d'une fraude fiscale. Mais pas en Gaule, je vous rassure madame la députée Amélie de Montchanin. Chez nous, la fraude fiscale des cols blancs n'a jamais existé. Et moins encore sous Manu 1er.

    Pour meubler ma chronique une très vieille pub du temps passé. Mais ça n'a peut-être rien à voir avec l'instant présent. Si?

    Les chiens aboient, la caravane des colères légitimes passe