• Bravo à l'Equipe d'Argentine =

    Accueil > Actualités

    8 juin 2018

    La décision de l’équipe de foot argentine : un coup qui pourrait être fatal, selon les médias israéliens   facebook

    Si les médias aux mains des Dassault, Lagardère et autres Bouigues respectent les consignes mafieuses de silence sur l’extraordinaire annulation du match de foot en Israel par l’équipe argentine de Messi, et ses véritables raisons, il en va autrement en Israël.

    Le sujet continue à faire la une de tous les médias israéliens, qui estiment qu’il s’agit d’un coup dur, de la responsabilité du gouvernement israélien.

    La presse israélienne se moque carrément de la version "victimaire" de Nétanyahou, relayée par la plupart des journalistes français, concernant les "menaces de mort" qu’auraient reçu Messi.

    Elle s’en prend aux dirigeants israéliens, accusés d’ "arrogance" et de "boulimie".

    "Le match amical était prévu à Haïfa, souligne ainsi Haaretz dans son éditorial jeudi. Mais vous avez dépensé 2,7 millions de shekel (760.000 $) pour le transférer à Jérusalem, en étant parfaitement conscients qu’il s’agissait d’une provocation".

    "Vous n’avez eu de cesse de souligner le caractère idéologique de ce choix, de déclarer que le match serait joué en l’honneur des 70 ans d’Israel, et après vous vous étonnez d’en payer le prix ? Vous vous étonnez que des "pressions" aient été exercées sur les joueurs pour qu’ils ne cautionnent pas votre provocation et l’humiliation supplémentaire que vous vouliez infliger aux Palestiniens ?"

    "Et vous vous gargarisez ensuite d’invectives, accusant BDS de terrorisme et de vouloir détruire Israel, comme l’ont fait la ministre de la culture Regev et Lieberman. Mais vous êtes responsables de ce fiasco qui ouvre en grand la porte à l’offensive BDS".

    "L’annulation de ce match est un terrible coup. Tout à l’euphorie de l’esprit Trumpiste, vous avez méprisé tous vos autres partenaires, gouvernements, Union Européennes, institutions internationales qui vous disaient que la question de Jérusalem allait mettre le feu aux poudres. Et voilà le résultat !

    C’est comme avec la victoire à l’Eurovision, vous vous êtres empressés de lancer un défi et de proclamer que le concours se tiendrait l’année prochaine dans la ville de Jérusalem.

    Peut être que Messi vient de réussir ce que l’opposition en Israël a refusé de faire", conclut l’article.

    (Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

    https://www.haaretz.com/opinion/editorial/1.6155737

    CAPJPO-EuroPalestine