• Bravo CUBA =

    Cuba, élections générales 2017-2018

    Le devoir de continuer l’œuvre historique de la Révolution
    mardi 10 avril 2018
    par  Traduit par Pierre Viallet, Yudy Castro Morales
     

    Après l’achèvement du processus de consultation des 605 députés élus le 11 mars dernier, la commission de candidature nationale s’engage dans l’évaluation de toutes les propositions en vue de l’élection, le 19 avril, des Président, vice-président, secrétaire de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire et des membres du Conseil d’État.

     

    (photo : Juvenal Balán) ( à voir sur le site de Cuba Coop )

    Avec l’élection le 19 avril prochain du Président, du vice-président, du secrétaire de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire (ANPP) et des 31 membres du Conseil d’État, le processus d’élections générales que connaît le pays, et dont la convocation fut initiée le 14 juin 2017, sera terminé.

    Le travail déployé alors par les commissions des candidatures pour constituer les propositions qui seront présentées ce jour-là résulte du même travail que celui qui fut mené pour l’élection des 605 députés et des 1265 délégués provinciaux élus par le peuple le 11 mars dernier.

    Selon Gisela Duarte Vasquez présidente de la Commission de Candidature Nationale (CNN) c’est un pas important dans la chronologie des élections générales.
    « Nous avons terminé récemment le processus de consultation qui s’est déroulé du 12 au 14 mars, dans lequel s’articulèrent les commissions de candidatures provinciales et nationales, puis à l’unisson eurent lieu les consultations des députés au Parlement et des délégués aux assemblées provinciales, qui, le 25 mars, ont élu les présidents et vice-présidents de ces organes ».

    « Quant aux délégués provinciaux, dit-elle, on a réussi à les consulter en totalité et ce furent les commissions de candidature à ce niveau qui finalisèrent ces actions. Pour constituer les candidatures il fut pris en compte toutes les personnes consultées en analysant celles qui pourraient le mieux représenter leurs provinces ».

    « Ce fut un processus satisfaisant dans toutes les provinces, souligna Duarte Vasquez, si on prend en considération que dans beaucoup de cas les propositions furent acceptées à 100%, ce qui valide la qualité des candidatures ».

    Elle expliqua que, parallèlement à ce processus, la CNN constitua des duos avec les membres d’organisations de masses qui depuis le commencement intégraient la commission, et elle mit en place, dans toutes les provinces, le processus de consultation des 605 députés appelés à élire Président, vice-président, secrétaire du Parlement et membres du Conseil d’État.

    Chaque territoire organisa son propre processus, et, au siège national, se sont réunis les députés de la Havane et ceux qui travaillent et résident dans la capitale, même s’il s’agit d’élus municipaux d’autres provinces.

    Comment se fit ce processus ? Avec l’accord de Gisela Duarte Vasquez, « chaque député reçut un tabloïd avec une synthèse biographique des 605 députés de l’Assemblée nationale et un autre document donnant la direction actuelle du Parlement et le nom des membres du Conseil d’ État qui ont officié pendant les 5 années de la dernière législature.

    « Le jour de l’entretien individuel on demanda à tous de faire le choix, sur un formulaire, de ceux qui, parmi les 605 députés, leur paraissaient le plus capables d’assurer ces responsabilités.

    « Chaque consultation fut préparée avec discipline et les députés montrèrent beaucoup de responsabilité pendant le processus qui se déroulait, conscients qu’ils étaient en train de proposer non seulement les nouveaux membres du Conseil d’État et de la direction de l’Assemblée mais aussi ceux capables de continuer l’œuvre historique de la Révolution.

    « Nous sommes en ce moment en train d’analyser toutes les propositions, car en accord avec les attributions que la loi concède au CNN dans ses responsabilités les plus importantes, il faut les présenter le 19 avril prochain dans le but du choix définitif de ceux et celles qui intégreront les plus hautes fonctions du Parlement et du Conseil d’État.

    Pour les deux groupes, les projets de candidature sont soumis à l’approbation des députés qui votent à main levée, puis, une fois les projets approuvés, votent à bulletin secret.

    Elle expliqua aussi qu’une fois les votes effectués par les députés pendant le processus de consultation, les résultats sont informatisés permettant ainsi d’identifier les personnes qui ont été les plus proposées, quelles sont les tendances, quel type de composition prédomine...

    « Maintenant il faut élaborer un processus similaire à celui qui a permis l’élection des 605 députés ; il faut rechercher dans la composition du Conseil d’État la présence de représentants des secteurs de base les plus importants, et aussi prévoir différentes candidatures car comme le dit la loi, si elles ne sont pas approuvées la première fois il faut en présenter d’autres »

    La présidente de la CNN attira l’attention sur la présentation à partir du 26 mars des bilans de travail des commissions des candidatures provinciales, lesquelles s’ajoutent à celles des municipalités, en vue d’analyser le travail réalisé pendant ce processus d’élections générales et suggérer de possibles changements pouvant l’enrichir.

    Comment se constitue l’Assemblée nationale ?

    45 jours après leur élection, les députés à l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire se réunissent de plein droit, en lieu et date fixés par le Conseil d’État, pourvus de leurs propres certificats d’élus.
    Cette session de déroule sous la direction du président de la commission électorale nationale.

    • pour cette session il faut que soient présents plus de la moitié du total des députés intégrant l’Assemblée du Pouvoir Populaire. Si ce nombre n’est pas atteint, pour quelque raison que ce soit, le président convoque une nouvelle session le plus rapidement possible, dans les 7 jours suivant la date de suspension.
    • pendant cette session le président réexamine les certificats d’élection.
    • puis le président de la commission électorale invite le président de la commission des candidatures à présenter les propositions de candidatures aux postes de Président, vice-président et secrétaire de l’ANPP.

    Comment élit-on les Président, vice-président et secrétaire de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire ?

    • le projet de candidature est présenté par le président de la commission des candidatures qui explique ce qui a été pris en compte pour son élaboration.
    • les prétendants aux candidatures sont sélectionnés entre les députés de l’ANPP. Ensuite le président de la commission électorale nationale demande si les députés désirent substituer une ou plusieurs candidatures.
    • cette substitution ne peut se faire qu’avec le vote favorable de la majorité des députés présents.
    • une fois la candidature approuvée, les députés votent à bulletin secret.

      http://www.granma.cu/elecciones-en-cuba-2017-2018/2018-03-28/el-deber-de-continuar-la-obra-historica-de-la-revolucion-28-03-2018-20-03-03