• BRAVO , EXCELLENT !!!

    Biarritz-La Négresse : les cheminots offrent l’autoroute aux vacanciers !

    Publié le 8 juillet 2018 par FSC

    SOURCE : SUD OUEST

     

    Une centaine de cheminots, répondant au syndicats CGT, SUD et LAB, ont ouvert les barrières de péage de Biarritz-La négresse, dans les deux sens, ce samedi matin jusqu’à 13 heures. 

    Ce samedi, jusqu’à 13 heures, une centaine de cheminots ont ouvert les barrières de péage de l’échangeur Biarritz-La Négresse. "Allez-y, ce sont les cheminots qui payent", répétait un gréviste au passage des voitures. "On veut faire passer un message positif : faire comprendre qu’on n’arrête pas les trains pour sanctionner les vacanciers", explique Sébastien Geles, délégué CGT. 

    Des banderoles ont été accrochées sur une dizaine de ponts autoroutiers pour prévenir les automobilistes. Au menu, la défense du fret ferroviaire avec "un train = 55 camions" ou encore "Nicolas Hulot, où es-tu ?" pour dénoncer l’attitude du ministre de l’écologie dans le dossier du pacte ferroviaire. 

    Les cheminots ont également déroulé leur calendrier d

    Une centaine de cheminots, répondant au syndicats CGT, SUD et LAB, ont ouvert les barrières de péage de Biarritz-La négresse, dans les deux sens, ce samedi matin jusqu’à 13 heures. 
    Ce samedi, jusqu’à 13 heures, une centaine de cheminots ont ouvert les barrières de péage de l’échangeur Biarritz-La Négresse. "Allez-y, ce sont les cheminots qui payent", répétait un gréviste au passage des voitures. "On veut faire passer un message positif : faire comprendre qu’on n’arrête pas les trains pour sanctionner les vacanciers", explique Sébastien Geles, délégué CGT. 

    Des banderoles ont été accrochées sur une dizaine de ponts autoroutiers pour prévenir les automobilistes. Au menu, la défense du fret ferroviaire avec "un train = 55 camions" ou encore "Nicolas Hulot, où es-tu ?" pour dénoncer l’attitude du ministre de l’écologie dans le dossier du pacte ferroviaire. 

    Les cheminots ont également déroulé leur calendrier d’actions. Le 13 juillet, une opération à la gare du petit train de la Rhune. Le 19 juillet, sur la ligne Bayonne-Saint-Jean-Pied-de-Port fermée depuis le mois d’avril. Enfin, le 27 juillet, une manifestation nationale à l’initiative de la fédération CGT et SUD Rail aura lieu à l’occasion de la tenue du conseil de surveillance de la société d’exploitation.  

    ’actions. Le 13 juillet, une opération à la gare du petit train de la Rhune. Le 19 juillet, sur la ligne Bayonne-Saint-Jean-Pied-de-Port fermée depuis le mois d’avril. Enfin, le 27 juillet, une manifestation nationale à l’initiative de la fédération CGT et SUD Rail aura lieu à l’occasion de la tenue du conseil de surveillance de la société d’exploitation.