L'UE doit cesser de subventionner le biodiesel à base d'huile de palme !

Vous avez bien lu, nous sommes dupés en faisant le plein de biodiesel à base d'huile de palme. Pire encore, les automobilistes sont les plus grands consommateurs d'huile de palme en Europe.

La moitié de l'huile de palme importée en Europe est transformée en biodiesel. Vous n'en avez jamais entendu parler ? C'est normal, les entreprises telles que Total, Shell et BP qui utilisent de l'huile de palme dans leurs diesels ne veulent pas que vous sachiez qu'elles détruisent les forêts tropicales pour alimenter votre voiture.

La plupart des biocarburants européens sont fabriqués en utilisant de l'huile végétale vierge, et l'huile de palme destructrice et bon marché est la préférée du secteur. Tandis que les entreprises pétrolières réalisent des milliards de profits, la déforestation causée par l'huile de palme détruit la forêt tropicale vierge et draine les tourbières riches en carbone, en Indonésie et en Malaisie, poussant les orangs-outans et d'autres espèces vers une extinction certaine.

Plus tôt cette année, le Parlement a voté en faveur de la coupure des subventions pour le biodiesel à base d'huile de palme d'ici 2021. Si l'Europe était amenée à cesser son soutien envers le biodiesel à base d'huile de palme, cela enverrait un signal puissant aux marchés mondiaux, réduisant ainsi la demande en huile de palme non soutenable, et forçant les pays producteurs d'huile de palme à se pencher sérieusement sur la nécessité de mettre un terme à la déforestation.

Les ministres de l'énergie des 28 pays de l’UE se réunissent lundi à Bruxelles. Nous ne disposons plus que de quelques jours pour convaincre la Commission et les quelques États membres-clés réticents tels que l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie. C'est donc le moment idéal pour nous faire entendre.

Dites à l'Union Européenne : pas de forêt tropicale dans mon réservoir ! Cessez immédiatement le soutien au biodiesel à base d'huile de palme.

La directive sur les énergies renouvelables (RED) a été adoptée pour promouvoir les carburants automobiles de substitution qui réduisent les gaz à effet de serre comparés aux carburants fossiles. Dix ans après que la loi ait été adoptée, c’est le contraire qui s'est produit : la loi a augmenté et non pas réduit les émissions des carburants automobiles ! Ceci à cause des tonnes d'importations de biocarburants non soutenables.

De tous les biodiesels, celui à base d'huile de palme est le moins cher mais provoque les émissions de gaz à effet de serre les plus élevées : il est trois fois plus nocif pour le climat que le diesel fossile. Car l'expansion de la culture du palmier à huile entraîne la déforestation et le drainage des tourbières en Asie du Sud-Est, libérant ainsi de véritables bombes de carbone dans l'atmosphère.

La cupidité de l'Europe à l'égard de l'huile de palme destructrice et bon marché conduit les espèces menacées telles que les orangs-outans, les éléphants pygmés de Bornéo et le tigre de Sumatra au bord de l'extinction, et déloge des communautés autochtones dont les moyens de subsistance dépendent entièrement de la forêt.

Dites à l’UE que nous ne voulons pas que les forêts tropicales soient voracement englouties par nos réservoirs ! Stop au soutien au biodiesel à base d'huile de palme.

Si le monde était amené à suivre la soif actuelle de l'Europe en matière de biodiesel à base d'huile de palme, nous devrions exploiter une superficie équivalente aux forêts tropicales restantes sur les tourbières de Bornéo, de Sumatra, et de la Malaisie péninsulaire. Nous pouvons empêcher qu'une telle destruction se produise si nous agissons maintenant.

Ensemble, nous avons forcé les législateurs européens à agir concernant des enjeux importants, comprenant les pesticides néonicotinoïdes mortels pour les abeilles, le glyphosate de Monsanto et la pollution par les matières plastiques. Nous savons comment gagner, et aujourd'hui grâce à votre aide, nous pouvons forcer l'Union Européenne à prendre la bonne décision concernant l'huile de palme et les biocarburants.

Dites à l'Union Européenne : pas de forêt tropicale dans mon réservoir ! Cessez immédiatement votre soutien au biodiesel à base d'huile de palme.


Plus d’informations