• Ce sont des traîtres , c'est tout !!!

    14 Janvier 2018

    Publié par El Diablo

    50 ans après, que reste-t-il de Mai 68 ? Romain Goupil, de « jeune communiste révolutionnaire » au soutien à Macron

    Romain Goupil. De militant de Mai 68 à chien de garde de Macron

    « Comment peut-on être Jeune Communiste Révolutionnaire en mai 68 et soutenir Macron en 2017 ? » : c’était en somme la question posée par Ali Baddou à Romain Goupil dans son émission consacrée à la question 50 ans après, que reste-t-il de Mai 68 ?

     

    « Notre rôle, c’est de faire la Révolution en France » : c’est Romain Goupil qui parle, au micro de la radio. On est en Mai 68, il a 16 ans. Il est alors membre de la Jeunesse Communiste Révolutionnaire (JCR) et est un des fondateurs du premier Comité d’Action Lycéen (CAL) au lycée Jacques Decour. Le contraste est saisissant, surréaliste même, avec celui qui soutient désormais la contre-révolution néolibérale de Macron et qui doit signer, avec Daniel Cohn Bendit un documentaire sur Mai 68, qui sera diffusé pour le cinquantenaire sur France 2.

     

    « Je pensais que l’outil révolutionnaire […]allait empêcher les injustices ». 

     

    […]

     

    LIRE LA SUITE :

    Le célèbre mot d'ordre de mai 68 : « il est interdit d'interdire » n'était-il pas le premier appel de ralliement à la loi de la jungle de ce que certains nomment aujourd'hui le néo-libéralisme.En ce sens il y a une certaine logique dans le cheminement de Goupil comme de Cohn-Bendit qui furent et sont restés des petits bourgeois avant tout anti-communistes et laudateurs du capitalisme - Marchais et Séguy avaient raison...El Diablo