VERS la WW3 , UNE FOLIE QUI DEVIENT ORDINAIRE DANS LE MONDE ANGLO-SAXON.

*

 

Londres envisage de former une ''force de réaction rapide'' contre la Russie

Fri Jun 8, 2018 //  presstv
 
 
La Première ministre britannique Theresa May. ©EPA
La Première ministre britannique Theresa May. ©EPA

La Première ministre britannique Theresa May devrait saisir l'opportunité du prochain sommet de G7 au Québec pour inviter ses homologues à former une "force de réaction rapide" et multinationale pour contrer ce qu'elle prétend être "l'agression russe".

L'annonce a été faite par le secrétaire aux Affaires étrangères Boris Johnson à un groupe de militants conservateurs lors d'un dîner privé mercredi soir. 

BuzzFeed News a obtenu un enregistrement audio d'une réunion à huis clos à l'Institute of Directors à Londres, où Johnson a traité de la stratégie de politique étrangère du Royaume-Uni, du Brexit, Donald Trump et Vladimir Poutine.

Selon Johnson, Theresa May présentera un plan pour former une nouvelle "unité d'intervention rapide" internationale pour faire face aux cyberattaques et aux assassinats russes.

Lundi, le député britannique Bob Seely a déclaré dans un rapport publié par Henry Jackson Society que les pays occidentaux pourraient entrer en conflit avec la Russie et dans des guerres hybrides y compris des cyberguerres. « Les cyberattaques que la Russie est accusée d'employer, sont également utilisées par la Chine et l'Iran. » a-t-il-ajouté.

Au prochain sommet du G7, Theresa May rencontrera des dirigeants canadiens, français, allemands, italiens, japonais et américains. Le président Donald Trump n'assistera qu'au premier jour du sommet et ne participera aux réunions sur l'environnement et le climat. Il devrait se rendre à Singapour afin de rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

A la veille du sommet, le président américain a déjà haussé le ton à La Malbaie, sur les rives du Saint-Laurent, au Canada. Il a accusé jeudi la France et le Canada d’imposer des "droits de douane énormes" aux États-Unis et de créer des "barrières douanières non-monétaires": "Veuillez dire au Premier ministre Justin Trudeau et au président Macron qu’ils imposent des droits de douane énormes aux États-Unis et qu’ils créent des barrières douanières non-monétaires. L'Union européenne a un surplus commercial de 151 milliards et le Canada tient à l'écart les fermiers et d'autres. Hâte de les voir demain», écrit Donald Trump", a écrit sur Twitter le président américain.

Trump a ajouté avoir "hâte de les voir" vendredi.

 

 

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/08/564302/Londres-envisage-de-former-une-force-de-raction-rapide-contre-la-Russie