• Des privilèges indécents !!!

     
     
    Madame, Monsieur, A l’heure où le gouvernement ne cesse de légiférer en procédure accélérée, il y a bien une réforme qu’il prend le temps de mettre en place : celle de la fonction publique parlementaire, qui n’est prévue qu’en 2022 !
    Cette petite caste de fonctionnaires, qui travaillent à l'Assemblée nationale, bénéficie d'une myriade de privilèges aberrants, à commencer par leurs rémunérations : 
    • 5 235 euros net mensuel pour les rédacteurs de comptes rendus débutants, et 7 486 euros net mensuel après 10 ans de carrière
    • entre 4 153 et 9 261 euros net mensuel pour les assistants de direction
    • entre 3 780 et 6 764 euros net mensuel pour les agents qui « jouent au sudoku ou regardent des films sur leurs ordinateurs » selon un récent rapport de l'universitaire Paul Jossé.
    • et comptez entre 13 978 et 16 051 euros net mensuel pour les administrateurs en fin de carrière

    Et encore, je ne vous parle pas de leur retraite calculée sur 154,8% de leur salaire, de leur prime de nuit, de leur logement de fonction… Des avantages à profusion !
    Pourtant, malgré la révélation du scandale dans les médias, malgré l'indignation d'une bonne partie des contribuables à qui on demande de se serrer toujours plus la ceinture pendant que d'autres vivent grassement aux frais de la princesse, malgré les 17 000 signataires de la pétition « Stop aux privilèges indécents des fonctionnaires de l’Assemblée nationale »...
    ... François de Rugy, président de l’Assemblée nationale, affirme encore : « Il n’y aura aucune remise en cause ni du statut, ni des rémunérations. »
    De qui se moque-t-on ?!
    De toute évidence, la situation ne changera pas tant que les Français choqués par ces privilèges indécents, financés par leurs impôts, ne se feront pas entendre.
    La réforme prévue pour 2022 restera de la poudre aux yeux, pour mieux conserver les rémunérations royales dont bénéficient les fonctionnaires parlementaires, et la kyrielle d'avantages qui vont avec...
    Alors mobilisez-vous massivement et de toute urgence, pour exiger une véritable réforme de la fonction publique parlementaire : SVP, si vous ne l'avez pas déjà fait, signez la pétition « Stop aux privilèges indécents des fonctionnaires de l’Assemblée nationale », et transférez cet email à vos contacts.
    Tous ces privilèges exorbitants coûtent chaque année 110 millions d'euros aux contribuables. Et pendant que le gouvernement nous dit qu'il faut "faire des économies", et augmente les taxes de tous côtés (CSG, essence, projets d'indexation de la redevance TV ou de l'impôt foncier sur les revenus....), les avantages honteux d'une minorité trop bien lotie sont soigneusement préservés !
    C’est pourquoi la participation de chaque citoyen est primordiale pour mettre un terme à cette situation aberrante. Si des dizaines de milliers de Français se rassemblent derrière une pétition commune, alors ils pourront obtenir ensemble une vraie réforme de la fonction publique parlementaire, qui mette réellement fin à ces privilèges honteux, et qui encadre les salaires et primes injustifiés du personnel de l'Assemblée nationale.
    N'attentez plus une seconde : transférez ce mail à tous vos contacts pour qu’ils sachent ô combien cette petite caste de fonctionnaires jouit de l’argent du contribuable, et qu’ils puissent agir en signant la pétition à leur tour.
    Je compte sur vous.
    Merci d’avance pour votre action.
    Marine, de l'équipe de Citizaction
     
     
    JE SIGNE LA PETITION