• Des reflexions indignes d'un Président !!!

    13 Mars 2018

    Publié par El Diablo

    photo d'illustration (source: l'express)

    photo d'illustration (source: l'express)

    Macron a enfin battu un record... celui du temps de passage au salon de l’agriculture... A vrai dire, on serait plus intéressé par son résultat en terme d’emploi industriel pour savoir s’il a battu Sarkozy (-350 000), Hollande, (- 100000 )... Pour 2017, on en est à -20 000...

     

    Cela dit, un des faits marquants de sa visite au salon de l’agriculture a été sa réponse au cheminot venu l’interpeller... Le président de tous les Français s’est une nouvelle fois fait remarquer en opposant les Français. Après les premiers de cordées et les suivants, ceux qui créent et ceux qui ne sont rien, il a tenté d’opposer paysans et cheminots...

     

    "Comment voulez-vous que je conserve votre statut alors que ce paysan n’a pas de retraite"...

     

    Il faut dire haut et fort que cette phrase est indigne d’un homme politique, encore plus d’un président de la république.

     

    D’abord parce que bien entendu, si les paysans n’ont pas de retraite, ce n’est vraiment pas parceque les cheminots ont un statut, et tout le monde comprend bien que la remise en cause du statut des cheminots ne donnera aucune retraite aux paysans !

     

    Ensuite parce que ce n’est pas parce qu’une catégorie a des droits que d’autres n’ont pas qu’il faut lui supprimer ! Au contraire, on pourrait rechercher l’égalité par le haut, en étendant les droits à tous !

     

    Enfin parce que tout le monde sait que le monde paysan est marqué par les mêmes inégalités que la société en général, avec de petits paysans qui ne s’en sortent pas et les affairistes de l’agriculture qui investissent dans la terre comme dans d’autres choses et qui sont les principaux bénéficiaires, par leur taille, des subventions européennes... Autrement, dit les paysans "capitalistes" eux ont une retraite garantie par leur capital !

     

    Au-delà de cette comparaison indigne, un peu de réflexion conduit à mesurer les liens qui existent entre le monde rural et l’histoire du rail ! Parce que les cheminots sont souvent issus des zones rurales, parce que les petites gares et lignes qui faisaient le caractère de service public de la SNCF étaient justement au service des zones rurales !

     

    Autrement dit, les conditions d’une alliance solide entre les paysans et les cheminots sont réelles...

     

    Mais le cynisme de Macron est peut-être justement qu’il le sait bien et qu’il a décidé de tout faire pour les opposer. Il sait bien que la solidarité des Français avec les cheminots est le risque principal qu’il prend dans sa volonté de casser le service public du rail !

     

    SOURCE :