• EN BOLIVIE , c'est un honneur de maintenir l'HRITAGE du CHE =

    Médecins cubains à la Higuera, l'honneur de maintenir l'héritage du Che

    Publié le 8 Octobre 2017

    Aujourd'hui, travailler comme médecin à La Higuera signifie conserver l'héritage du Che dans le dernier coin du monde où il a vécu, a déclaré Aniuska Pereira, infirmière spécialisée de la brigade médicale cubaine en Bolivie.

    L'infirmière et son mari, le médecin généraliste Yacel García, travaillent et vivent dans la région de la Higuera en Bolivie, et ils ont raconté à Prensa Latina l'expérience de la prestation de soins de santé à la petite population du lieu où le Guérillero Héroïque est tombé.

    Sans électricité, avec une petite centrale électrique pour alimenter le cabinet en électricité, nous fournissons des soins médicaux gratuits à une centaine de personnes qui viennent avec n'importe quelle condition, explique l'infirmière.

    En cas de chirurgie ou de complications graves, nous les aiderons et les informerons sur l'hôpital de la région de Pucará, pour orienter le patient.

    Située dans cette commune, à 60 kilomètres au sud de Vallegrande dans le département de Santa Cruz, La Higuera est située sur les contreforts des Andes à une altitude de 2 160 mètres au-dessus du niveau de la mer.

    C'est là, dans une école d'adobe, où le Che fut tué le 9 octobre 1967, après que la CIA eut donné l'ordre de le tuer.

    "Nous n'aurions jamais pensé être à l'endroit où le Che est mort. C'est un honneur de maintenir son exemple et les enseignements de l'internationalisme que nous avons appris de la guérilla et du commandant en chef, Fidel Castro", a déclaré Pereira avec une lueur de satisfaction dans les yeux qui démontrait la satisfaction de son devoir.

    Le buste d'Ernesto Guevara, la maison du télégraphe et la petite école où se trouvait le cadavre du Che sont tout près de la salle de consultation. Les Boliviens de la communauté s'occupent de l'endroit et nous les aidons, disent les médecins.

    Nous effectuons maintenant des visites "terrain" dans plus de 50 foyers de la communauté de La Higuera, et nous avons déjà réalisé un recensement et avons pu connaître les maladies les plus fréquentes dans la région et les médicaments nécessaires, explique l'infirmière.

    A pied, nous parcourons toute la région, mais les villageois apprécient l'attention, le traitement et le sourire avec lesquels nous les avons reçus, parce qu'ils sont notre famille ici", disent-ils.

    Il y a un peu moins d'un mois, Aniuska et Yacel sont allés à La Higuera, ils ont relayé un autre couple de médecins qui, comme eux, donnent de l'amour, la santé et maintiennent le Che en vie, comme médecin, humain et révolutionnaire.

    A La Higuera, ils resteront plus d'un an et ensuite d'autres médecins viendront montrer que la solidarité cubaine est infinie et que c'est le Che, argentin, cubain, latino-américain, qui a planté ce drapeau dans chaque blouse blanche qui arrive à l'école d'adobe où il est devenu immortel.

    traduction carolita d'un article paru dans Cubadebate le 6 octobre 2017 : 

    Rédigé par caroleone

    Publié dans #Au coeur du Che, #ABYA YALA, #Bolivie, #Devoir de mémoire, #Santé