EMMANUEL MACRON ET SON PORTE PAROLE GRIVAUX ONT BIEN OBTENU LA GUERRE CIVILE EN FRANCE

 

dt7izmkwoaab2un

 

 

 

Depuis le temps qu'Emmanuel Macron insulte les Français, depuis les semaines que Benjamin Grivaux insulte les Gilets Jaunes, la haine a bien été au rendez-vous, incarnée dans des Gilets Jaunes remontés comme jamais lors de cet Acte VIII.

En effet plusieurs niveaux ont été franchis lors de cette première manifestation de 2019: d'abord le boxeur Christophe Dettinger, ancien champion de France poids lourds, qui en a eu assez de voir les CRS matraquer des Gilets Jaunes sans défense. Il a vu rouge et s'est attaqué à un CRS qui non seulement n'en menait pas large, mais en plus qui n'a pas été défendu par ses collègues. Mais grâce à Line Press les images de sa séries d'uppercuts et de directs du droit ont effectué le tour du monde.

Ensuite, une équipe de Gilets Jaunes a décidé de se venger des propos insultants de Mr Grivaux (j'avais publié ici une lettre ouverte à son intention) et se sont emparés d'un Clarke avec lequel ils ont cassé la porte du ministère des relations avec le parlement, du jamais vu sans doute depuis 1789 !!!

15dec2018-01

Et pour finir en province, Saint Nazaire, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rouen, des manifestants ont été essayé (et réussi) à entrer soit dans des préfectures, des tribunaux et autres bâtiments de l'Etat dont une caserne de gendarmerie à Caen (!!), le plus spectaculaire restant néanmoins le Clarke qui fonce sur la porte du Ministère.

Ces épisodes sont les signes infaillibles d'une guerre civile plus large et plus violente encore à venir. Là dessus, Emmanuel Macron, totalement déconnecté de la réalité, a commenté "justice sera faite". 

Vingt années de violence des riches contre les pauvres sont sorties de la boîte de Pandore et ne sont pas prêtes à y retourner. Cette fois on y est. Ceux qui fument des clopes et roulent au diesel lui ont rendu la monnaie de sa pièce: les policiers ont été obligés "d'exfiltrer" le ministre à toute vitesse. Et le Clarke a fini sa trajectoire dans une agence de la Société Générale à l'angle de la rue de Grenelle.

Tout un symbole de ces banques qui ont volé et ruiné le peuple français. Les Credit Default Swaps de Blythe Masters n'ont pas fini de créer des désastres dans leur sillage.

christophe dettinger crs gilets jaunes 2019