• Excellent !!!

    8 Janvier 2019

    Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

    Hier soir sur TF1, le premier ministre: je vous ai apporté du bâton (air bien connu)

    C'est vrai que les fleurs sont périssables et pour que Notre grand débat national soit lisse et non faussé, je vous ai apporté du bâton. Au fait, dans notre démocratie, en pleine crise sociale, combien de fois sont intervenus dans les médias les caciques du pouvoir actuel, de notre révérendissime locataire de l'Elysée à un sous-ministre dont on ne sait pas de quoi il est en charge?

    Hier, pour la énième fois, celui qui est le premier fusible de Manu 1erétait sur Tf1 dont le principal actionnaire est le groupe industriel français Bouygues coté en Bourse avec comme big boss Martin Bouygues. Outre que le groupe est actionnaire principal, côté transport, chez Alsthom avec le feu vert de la Commission européenne et de la France, il dirige aussiBouygues constructionBouygues immobilier et Colas dans le domaine de la construction, Bouygues telecom dans le domaine des télécommunications. Dans les médias, Martin Bouygues est également patron de Tf1 et son groupe détient 100% de LCITMCNT1Ushuaïa TVHistoireHD1 et TV Breizh et j'en passe et des meilleurs car la pub est gratuite. 

    Pour l'année 2017, Bouygues déclare à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique exercer des activités de lobbying en France pour un montant n'excédant pas 50 000 euros. On le croit sur parole, parce que dans notre état de droit, ce serait pas bien de pousser le vote des parlementaires par du pognon de dingue. Bref, Bouygues n'est pas rien dans le paysage français. Il est du côté de la barricade tenue par des commis pour défendre la place des riches et du capital.

    Dès lors, n'escomptez surtout pas que TF1 ou LCI, ou Histoire ou TMC,ou etc vous parle de l'ultra-violence sociale exercée par le capitalisme sur les derniers de cordée en France.

    En 1789, Louis XVI réunissait les états-généraux (les représentants du clergé, de la noblesse et du tiers état) dans lesquels il aurait le dernier mot. L'abbé Sieyès lui répondit par une publication pour ne plus minorer le tiers état et donc le peuple ulta-majoritaire: "Qu'est-ce que le Tiers état? Tout. Qu'a-t-il été jusqu'à maintenant? Rien. Que demande-t-il? A devenir quelque chose." Ensuite, ce fut dans le bon royaume de France leAh ça ira, ça ira et la Révolution française.

    L'histoire ne se répète jamais. Mais pour Notre grand débat national orchestré par le palais de l'Elysée, pas question qu'une tête ne dépasse des rangs. Ensuite, on tirera au sort 100 sujets de Manu 1er pour faire la synthèse. J'oubliais, la présidente de la Commission nationale de Notre grand débat public est Chantal Jouanno, de droite. Canaille le Rouge me souffle dans son article (voir son blog et le mien) qu'elle émarge à 14 666 euros par mois. Soit "12 SMIC mensuels pour expliquer à ceux qui ont du mal à pouvoir en gagner un de devoir cesser avec cette revendication indécente d'augmentation des salaires et des pensions laquelle traduit cet insupportable égoisme de classe qui transpire parmi les gueux."

    Ceci dit, je ne vous ai pas parlé du bâton promis par l'actuel premier fusible du palais de l'Elysée, hier sur Tf1. Reportez-vous donc sur les infos des médias toujours libres et non faussés.

    Et, pour l'histoire de France, si je vous mets un peu de Ah ça ira? Cela ira ou cela n'ira pas?