• EXIGEONS LA PAIX !!!

    Association d'amitié franco-coréenne 

     
     
    8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 00:29

    Le comité national de l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) s'est réuni le 7 février 2018 à Paris. Alors que la trêve olympique à l'occasion des Jeux olympiques de Pyeongchang, au sud de la péninsule, a marqué un rapprochement intercoréen et permis la suspension des exercices de guerre américano-sud-coréens, la vigilance reste plus que jamais de mise au moment où les autorités américaines ont annoncé un nouveau renforcement des sanctions contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). 

    Réunion du comité national de l'AAFC : s'opposer aux va-t'en-guerre

    La nécessité de favoriser le dialogue multilatéral en vue d'un traité de paix dans la péninsule coréenne a dominé les débats du comité national de l'AAFC, dans la continuité des actions initiées de longue date et renforcée depuis un an (y compris aux côtés des Coréens en France et en liaison avec des experts français de la Corée allant au-delà des idées reçues), et au moment où les chaînes de télévision nationale conditionnent l'opinion publique non seulement à l'imminence, mais également à la nécessité selon elles, d'une nouvelle guerre de Corée - en attendant, les sanctions prises à l'encontre des populations nord-coréennes ont un impact mortifère sur les plus fragiles, à commencer par les enfants. 

    Dans ce contexte, le comité national de l'AAFC a adopté le texte d'un courrier adressé au Mouvement de la paix, afin de mener des actions communes en vue de permettre une désescalade durable des tensions, alléger les souffrances des populations liées aux sanctions internationales et cesser la course aux armements. L'objectif est également de coordonner les diverses actions menées en France pour la paix en Corée, alors que se précisent les plans d'une frappe américaine dite "chirurgicale" mais qui serait en fait le déclencheur du premier conflit entre puissances nucléaires, dont les effets seraient catastrophiques. 

    Les membres du comité national de l'AAFC ont également observé une minute de silence à la mémoire de Jean Salem, qui était membre de l'AAFC et avait oeuvré aux combats pour les droits de l'homme au Sud de la péninsule en tant que président du Comité international pour les libertés démocratiques en Corée du Sud (CILD). L'AAFC était d'ailleurs représentée par son secrétaire général, Patrick Kuentzmann, lors de cérémonies d'hommage rendues par le CILD et par les participants au séminaire "Marx au XXIe siècle" (où la question coréenne avait été plusieurs fois à l'ordre du jour), qu'avait initié Jean Salem. L'article de l'AAFC à la mémoire de Jean Salem rappelant son combat pour la Corée - toute la Corée, y compris la réunification de la péninsule - avait aussi été cité par d'autres organisations progressistes, comme Agir Contre le Colonialisme Aujourd'hui (ACCA). 

    Enfin, la réunion du comité national de l'AAFC coïncidait avec la Fête de l'Etoile Brillante qui, en RPD de Corée, commémore chaque année la naissance du Dirigeant Kim Jong-il. A cette occasion, Benoît Quennedey, président de l'AAFC, a souligné la contribution de l'ancien dirigeant de la République populaire démocratique de Corée au rapprochement et au dialogue intercoréen, à l'occasion notamment des sommets de juin 2000 et octobre 2007. Il avait également suivi une ligne développement simultanée de l'économie et de la défense nationale, ayant conduit la RPD de Corée à se doter, en 2017, d'une force de dissuasion nucléaire autonome, pour ne pas subir le sort de l'Irak en 2003 ou de la Libye en 2011. L'année 2016 a aussi été marquée par un regain de croissance économique, en dépit des sanctions internationales initiées par les Etats-Unis et leurs alliés qui frappent de plein fouet les populations.

    Photo AAFC