2 juillet 2018 // actualutte

http://actualutte.com/wp-content/uploads/2018/07/dossarlesmdnyssencapitani0203-700x466.jpg

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, est compromise dans un scandale culturel, législatif, éthique et bénéficie d’un soutient sous forme de silence assourdissant des diverses autorités légales en charge des dossiers qui la concernent. Avec son mari, Jean Paul Capitani, bâtisseur émérite à Arles, elle règne sur tout un pâté de maison, le « Méjan ».

Ensemble, ils y ont installé le siège d’Acte Sud – dont Mr Capitani est président, et Mme Nyssen éditrice – une librairie, trois salles de cinéma, un restaurant, un bar, une salle d’exposition et un hammam.
En mai 2011, Mme Nyssen a été épinglée par les pompiers, les représentants de la préfecture et des agents municipaux venus inspecter les travaux d’agrandissement et de rénovation de cet ensemble immobilier, l’un des plus protégés et sauvegardés de la ville, car elle faisait fi des règles de base de l’urbanisme, de la sécurité, de la protection du patrimoine et des autorisations légales…

 

Chronologie arlésienne d’un contournement de la légalité.

On ne peut pas dire que les époux soient pris par surprise par cette affaire, tant l’histoire est un feuilleton à rebondissements divers et répétés, sur lesquels ils sont passés comme la bise traverse un feuillage.

 http://actualutte.com/wp-content/uploads/2018/07/arles_3-1024x538.jpg

- 17 mai 2011 : Visite de la commission de sécurité qui constate l’illégalité des travaux ainsi que leur dangerosité dans la mesure où ils sont effectués en présence du public. Conclusion : avis défavorable …. mais les travaux continuent.
- 5 octobre 2011 : Le maire d’Arles, M. Schiavetti, convoque M. Capitani à une réunion sur la mise en sécurité des travaux. Conclusion : Rien … et les travaux se poursuivent.
- 11 octobre 2011 : Courrier de la mairie qui déplore la destruction sans autorisation d’une porte de cinéma. Conclusion : Rien… et les travaux vont de plus belle.
- 7 novembre 2012 : Nouvelle lettre du maire qui alerte M. Capitani sur la dangerosité des travaux dans le quartier du Méjan. Conclusion : Rien … et les travaux suivent leur cours.
- 2 mai 2013 : En toute illégalité, des travaux sont effectués rue du Docteur Fanton. En outre, les prescriptions de l’architecte des Bâtiements de France (ABF) ne sont pas suivies d’effet. La librairie passe donc de 180m² à 636m². Conclusion : Rien … et les travaux s’agrandissent.
- 27 novembre 2014 : Nouveau courrier de l’ABF Olivier Blanc à M. Capitani pour dénoncer cinq effractions sur cinq chantiers (un auvent, un groupe de climatisation, la modification de plusieurs façades, une cheminée d’extraction, des menuiseries, une rampe d’accès…). Ces travaux ont été effectués, mais « aucun de ces ouvrages n’a fait l’objet d’une déclaration en régularisation » (sic). Conclusion : « Je ne pourrai émettre un avis favorable à la conformité de plusieurs travaux que vous avez faits réaliser sur vos immeubles… » (sic ABF) … et les travaux se prolongent.
- 10 janvier 2015 : Un projet de lettre est abandonné par le maire ; celle-ci devait dénoncer des travaux illégaux effectués sur l’église Saint-Martin. L’objectif était la saisie du Procureur. Conclusion : projet de lettre municipale non envoyée et saisie du procureur abandonnée … et les travaux se maintiennent.
- Mai 2017 : Mme Nyssen devient Ministre. Branle bas de combat, il faut régulariser tout ce qui peut l’être ! Le 9 novembre, le maire reçoit une demande d’autorisation de travaux déposée à postériori par M. Capitani, au nom d’une société civile immobilière.
- 19 janvier 2018 : Des travaux de remise aux normes sont entrepris en nombre et à grande vitesse. La mise en sécurité devrait être sous peu entreprise… Mais les atteintes au patrimoine, eux, seront-elles réparées ?Madame Nyssen et son époux Monsieur Capitani ont agrandi, transformé, aménagé pendant sept ans leurs immeubles sans tenir compte des règles les plus élémentaires de la légalité, de respect du patrimoine, des contraintes de sécurité et des prescription de l’ABF, dans un secteur des plus sauvegardés d’Arles.

 

Des élus et responsables officiels invisibles et silencieux

Qui a réagi ? Qui est intervenu ? Quelqu’un a-t-il essayé de faire respecter la loi et la sécurité ?

Pierre Dartout, le préfet, s’est fait remarquer par son silence. La direction régionale des affaires culturelles, la Drac Provence-Alpes-Côte d’Azur a détourné le regard, les responsables du patrimoine des Bouches-du-Rhône avaient sans doute d’autres chats à fouetter, le maire d’Arles, Hervé Schiavetti a fait le dos rond. Quand au procureur de la République de Tarascon, le préfet de l’époque Michel Cadot, ne l’a pas prévenu.

Ils auraient évidemment pu soumettre le problème, pour la plupart, à leur Ministre de tutelle : une certaine Mme Nyssen Françoise …

 http://actualutte.com/wp-content/uploads/2018/07/arles_4-1024x531.jpg

Mise aux normes impossibles.

La demande de régularisation, déposée le 19 janvier 2018 pour la mise aux normes et en conformité, va être difficile à appliquer car « le projet concerne des travaux d’amélioration de la sécurité incendie de l’établissement actuellement sous avis défavorable » (sic) depuis sept ans. De plus, « ces travaux concernent également une extension de l’établissement et une régularisation de travaux effectués sans autorisation » (sic).
Il leur faudra donc installer des portes coupe-feu, des systèmes de désenfumage, des alarmes … et former des personnels aux secours et à l’évacuation. Mais, comme le fait remarquer le maire légèrement mal à l’aise, comment peut-on régulariser des travaux effectués sur des constructions sans permis ?  Sans doute en faisant appel à l’arbitrage de la Ministre de la Culture, car ces bâtiments protégés sont sous sa responsabilité.
Ou alors est-on face à la vision de la Culture mise en place par le Président Macron dans sa politique du Nouveau Monde ?

 

Epilogue

Petite remarque : Arles est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité ….

Allez, il ne reste qu’à ouvrir un bowling dans les grottes de Lascaux !

 

 

Sources :

Canard Enchaîné du 20/06/2018
Canard Enchaîné du 27/06/2018
http://www.lefigaro.fr/culture/2018/06/20/03004-20180620ARTFIG00065-francoise-nyssen-epinglee-pour-des-travaux-realises-sans-autorisation-a-arles.php
https://www.latribunedelart.com/les-embarrassants-travaux-de-la-societe-de-francoise-nyssen-en-plein-secteur-sauvegarde-d-arles https://www.20minutes.fr/politique/2292883-20180619-arles-francoise-nyssen-fait-regulariser-tardivement-travaux-realises-autorisation

photos :

Nouvelles Publications
La Tribune de l’Art
Goggle Maps