mercredi 8 novembre 2017



A peine une heure après que le président Poutine ait ordonné au chef d'état-major général Valery Gerasimov d'avertir le «Deep State» américain que les forces nucléaires stratégiques russes sont capables d'infliger des «dommages incommensurables» à tout agresseur, y compris ceux qui possèdent des armes antimissiles, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a reçu une notification urgente de la part du secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, informant Moscou que le président Trump a autorisé le rétablissement immédiat des liens de communication entre les forces russes en Syrie et les forces militaires américaines en Syrie. Cette décision est un geste critique destiné à contrer la vieille garde globaliste qui s'approche rapidement de sa mort.
En effet, selon Whatdoesitmean.com, le monde est maintenant au bord de la catastrophe après que le président Trump a, il y a quelques semaines, commencé sa contre-attaque attendue contre le gouvernement de l'ombre (Deep State) qui cherche à détruire l'Amérique. Cette offensive de Trump a commencé contre  l'élite hollywoodienne démocrate  et contre des médias américains en les exposant publiquement comme de vils prédateurs sexuels [1]. En plus, le 4 novembre, la Cour Pénale Internationale a ouvert une enquête sur les crimes de guerre. crimes contre l'humanité " [2] commis par les régimes Bush et Obama. Et, le 5 novembre, l'Arabie saoudite a arrêté (ou tué) plus d'une centaine de ses citoyens (princes et simples civils) qui ont comploté avec les familles Bush et Clinton commettre les attentats du 11 septembre 2001 contre les États-Unis [3].Avec le "Deep State" sachant que sa disparition est imminente après que le Département d’État du président Trump eut reconnu que les forces terroristes islamistes de la CIA en Syrie avaient utilisé des armes chimiques.Par ailleurs,  le président Poutine est devenu "furieux", hier, contre ce gouvernement de l'ombre américain après que  les rapports de champ de bataille en Syrie ont indiqué que la CIA avait commencé à évacuer, par hélicoptère, les commandants terroristes de l'EI (Daech) afin d’éviter qu’ils soient capturés ou tués et que ces terroristes islamistes ont été emmenés dans une zone sous contrôle militaire américain. En parallèle, les Américains ont stoppé toute aide humanitaire pour les civils en situation de détresse, menaçant ainsi des milliers de personnes civiles syriennes de mort quasi certaine. Le ministère russe de la Défense a déclaré que cela aussi constituait un crime de guerre. Nous avons vu, par ailleurs, que la CIA est le plus grand et le plus dangereux trafiquant de drogue au monde.
 
Pour en savoir plus, Cliquez ici.
En s’attaquant à "l'État profond", l’autre objectif "principal" du président Trump est de détruire l'axe saoudien-israélien. créé par les régimes Clinton, Bush et Obama pour «remodeler» tout le Moyen-Orient pour le bénéfice des élites mondiales qui cherchent à contrôler les richesses pétrolières et gazières du monde au détriment des millions de personnes vivant dans cette vaste région. Cela a été confirmé par l'ancien général de l'armée américaine Wesley Clark :Environ dix jours après le 11 septembre, je suis passé par le Pentagone et j'ai vu le secrétaire Rumsfeld et le secrétaire adjoint Wolfowitz. Je suis descendu pour dire bonjour à certaines personnes de l'état-major interarmées qui travaillaient pour moi, et l'un des généraux m'a appelé.Il a dit: «Monsieur, vous devez entrer et me parler une seconde.» J'ai dit: «Eh bien, vous êtes trop occupé.» Il a dit: «Non, non.» Il a ajouté : «Nous avons pris la décision que nous allions faire la guerre à l'Irak. "C'était vers le 20 septembre.J'ai dit: "Nous allons faire la guerre avec l'Irak? Pourquoi? »Il a dit:« Je ne sais pas. » :« Je suppose qu'ils ne savent pas quoi faire d'autre. »Alors j'ai dit:« Eh bien, ont-ils trouvé des informations reliant Saddam à Al-Qaïda? "Il a dit:" Non, non. "  "Il n'y a rien de nouveau comme ça. Ils ont juste pris la décision d'aller en guerre avec l'Irak. » « Je suppose que c'est comme si nous ne savions pas quoi faire des terroristes, mais nous avons une bonne armée et nous pouvons renverser les gouvernements.  Il a rajouté : "Je suppose que si le seul outil que vous avez est un marteau, chaque problème doit ressembler à un clou."Je suis donc revenu le voir quelques semaines plus tard, et à ce moment-là, nous bombardions l'Afghanistan. J'ai dit: "Allons-nous encore à la guerre avec l'Irak?" Et il a dit: "Oh, c'est pire que ça."Il a atteint  son bureau. Il a pris un morceau de papier. Et il a dit: "Je viens juste de descendre de l'étage" - c'est-à-dire le bureau du secrétaire à la Défense - "aujourd'hui".Et il a dit: "Ceci est un mémo qui décrit comment nous allons détruire sept pays en cinq ans, en commençant par l'Irak, puis la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et, en finissant, l'Iran."J'ai dit: "Est-ce que cela est classifié"Il a dit: «Oui, monsieur.» J'ai dit: «Eh bien, ne me le montrez pas.» Et je l'ai revu il y a environ un an, et j'ai dit: «Vous vous en souvenez? Il a dit : "Monsieur, je ne vous ai pas montré ce mémo! Je ne vous l'ai pas montré! "En fait, l’entreprise de destruction et de remodelage du Moyen-Orient a pris beaucoup plus de temps que les 5 années que ces monstres du "Deep State" avaient prévu. Ils ont néanmoins réussi, jusqu’en 2015, à détruire  l'Afghanistan, l'Irak et la Somalie, et étaient sur le point de détruire la Syrie, lorsque, le  30 septembre, le président Poutine a dit «ça suffit comme ça» et a ordonné à son armée  d'intervenir .Lorsque la Russie a entamé la guerre en Syrie fin septembre 2015, il ne lui a  fallu que deux ans pour détruire les forces terroristes islamistes en Syrie et en Irak. L'EI n'a désormais aucun contrôle sur les villes,  et ses forces de terreur sont dispersées et approchent d'une mort certaine. Cela a pu être accompli grâce aux forces aériennes russes qui protégeaient contre l’Occident les troupes de l’Axe de la Résistance (syriennes, libanaises (Hezbollah) et iraniennes) qui combattaient ces horribles terroristes islamistes.Ainsi, pour la première fois dans l'histoire, on trouve :- d’un côté l’Axe de la Résistance formé des forces islamiques chiites coalisées avec des forces chrétiennes orthodoxes, - et de l’autre  les forces terroristes islamistes sunnites coalisées avec des forces impérialistes chrétiennes (catholiques et protestantes)  et des forces juives qui cherchent à éliminer tous ceux qui ne sont pas juifs.Le schéma mondialiste sioniste islamiste, qui prévoyait un "choc des civilisations" entre les chrétiens d'un côté et les musulmans de l'autre a été voué à l'échec, grâce essentiellement à la Syrie, à l'Iran et à la Russie.
 
L'Iran est devenu la principale force de résistance contre
l'axe impérialiste-sioniste-islamiste
NOTES[1] USA. Trump lance la guerre contre les pédophiles parmi les élites de Hollywood et de WashingtonUSA : Arrestations de 238 Pédophiles à HollywoodTrump fait arrêter des milliers de pédophiles. Blackout médiatiqueBrad Pitt: L’Élite pédophile d’Hollywood contrôle l’AmériqueElijah Wood dénonce les réseaux pédophiles organisés à Hollywood[2] La CPI prépare des accusations de crimes de guerre contre les États-Unis [3] Trump pourchasse les comploteurs du faux attentat du 11 septembre 2001Hannibal GENSERICSOURCE : https://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/11/moscou-menace-le-deep-state-americain.html