• Honte à ceux qui ont permis ça !!!!

    14 Novembre 2017

    Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

    Les forces de l'argent et du patronat poursuivent leur offensive en s'attaquant maintenant au régime des retraites complémentaires

    Actuellement, les forces de l'argent et du patronat en France souhaitent réformer le régime des retraites complémentaires des salariés du privé. Mais pas dans le sens du dictionnaire où réformer signifie apporter des modifications importantes à quelque chose  destinées à l'améliorer.

    En octobre 2015, sous le socialiste François Hollande, les partenaires dits sociaux, sauf la CGT, avaient paraphé la fusion des caisses de retraites complémentaires Arrco (salariés non cadres du secteur privé) et Agirc (cadres du secteur privé) au 1er janvier 2019. A cette époque, Emmanuel Macron était ministre ni de gauche ni de gauche. Mais les autres ministres de ce gouvernement de gôche n'étaient-ils pas également ni de gauche ni de gauche? Si je me trompe, dites-le-moi, je rectifierai.

    Bref, cette saloperie sur les retraites complémentaires est en cours de négociations(sic). Un peu beaucoup pour que le futur pendu tisse la corde qui le conduira à la mort. Mais la pensée unique, ses aboyeurs privés ou publics, les réformistes qui gèrent depuis toujours loyalement les affaires du capitalisme, dénomment cela de la négociation.

    Une ultime réunion est fixée au 17 novembre 2017. Après, ça sera, il n'y a plus rien à voir, circuler de la part de ceux qui, sauf la CGT, ont paraphé le recul social en octobre 2015.

    la CGT appelle les salariés, les retraités, les privés d’emploi à participer à la mobilisation unitaire du 16 novembre pour faire exiger une protection sociale de haut niveau.

    En lien, l'article de la CGt-UGICT sur cette pseudo-négociation: