• LE SEUL VRAI MAI 68 , CELUI DES TRAVAILLEURS !!!

    MAI 68 TOUJOURS : Roger SILVAIN et Michel CERTANO sur France Info

    Publié le 25 mai 2018 par FSC

    Un important moment de témoignage sur ce qui s'est passé à cette époque en particulier à Boulogne-Billancourt.

    Diffusé sur la chaîne le mercredi 23 mai.

    Témoignage de nos deux camarades sur des questions souvent déformées par les grands médias depuis 50 ans : la jonction mouvement étudiant / mouvement ouvrier et le raisons pour lesquelles les travailleurs n'ont pas laissé le 17 mai les étudiants pénétrer dans l'usine, le constat de Grenelle et la fable d'un Georges SEGUY sifflé par les ouvriers le 27 mai lors du compte-rendu du constat de Grenelle, le acquis considérables du mouvement (hausse de 35% du SMIG, de 56 % pour les paysans, la mensualisation pour les OS et les immigrés, la reconnaissance de la section syndicale d'entreprise ...) acquis qui serviront ensuite de tremplin à d'autres conquêtes et d'autres résistances.

    Acquis répertoriés dans l'ouvrage collectif coordonné par Michel Certano qui date de dix ans :

    Sans que bien sûr la bourgeoisie et ses soutiens renoncent jamais à revenir sur ces avancées, démarche allant jusqu'à la fermeture en 1992 (sous gouvernement PS) de ce symbole et lieu d'organisation de la classe ouvrière.

    Mais  comme le conclut Roger

            _____________________________________________________________________

    "quand vous avez un passé de lutte vous restez jeune"

    ______________________________________________

    Captures d'écran de l'émission :

     

    Mais vous voyez, même quand ils sont sympas ils ne peuvent s'empêcher de présenter l'engagement des travailleurs et de leurs organisations (la CGT en tête bien sûr) comme en quelque sorte à la remorque du mouvement étudiant.

    Ce récit est récurrent depuis 5O ans.

    Il s'agit en fait en prenant des libertés avec la réalité de dévaloriser et ringardiser l'action organisée de la classe ouvrière.

    Fondamentalement c'est la décision autonome des organisations à l'initiative de la CGT d'appeler à la grève générale le 13 mai 68 pour protester contre la répression étudiante qui isole le pouvoir et contraint G. Pompidou à réouvrir la Sorbonne.

    Et de manière décisive c'est l'ampleur des manifestations qui s'en suivent qui inaugure la nouvelle phase de la mise en mouvement populaire et détermine la spécificité du mai 68 français.

    Toutes choses que l'idéologie dominante, libérale-libertaire inclus s'efforce de maquiller depuis un demi siècle!

     

    Georges SEGUY et Aimé HALBEHER le 27 mai

     

    A VISIONNER à l'adresse :

    https://drive.google.com/open?id=1jnw_USNCGvrKcYa650nKScJJrrLqAO4c