• On sait qui a organisé l'attentat chaudement approuvé par les USA !!!

    Venezuela : Juan Requesens avoue avoir aidé un organisateur de l'attentat à passer la frontière à la demande de Julio Borges

    11 Août 2018, 16:35pm

    Publié par Bolivar Infos

     

    Le vice-ministre vénézuélien de la Communication Jorge Rodríguez a publié vendredi, avec l'autorisation du Ministère Public, une vidéo contenant la confession de l'ex-député Juan Requesens, de Primero Justicia, dans laquelle il a admis avoir reçu des instructions de Julio Borges pour aider Juan Carlos Monasterios, alias Bons, à passer la frontière entre le Venezuela et la Colombie. “Bons” est l'un des organisateurs de l’attentat manqué contre le Président Nicolás Maduro. Suite à sa confession, le Gouvernement a demandé l'arrestation de Borges avec un code rouge.

     

    Dans sa confession, Requesens déclare : « Aujourd'hui, jeudi 9 août. Il y a quelques semaines, j'ai été contacté par Julio Borges qui m'a demandé la faveur de faire passer une personne du Venezuela en Colombie. Il s'agissait de Juan Monasterios. Je suis entré en contact avec lui par messagerie. Je me trouvais à San Cristóbal. »

     

    « Tout de suite, j'ai écrit à Mauricio Giménez, inspecteur de l'immigration (en Colombie), je lui fait la demande et immédiatement, ils se sont mis en contact avec Juan Monasterios pour le faire passer de San Antonio à Cúcuta. Je me trouvais à San Cristóbal, je n'ai jamais eu de contact physique avec Juan Monasterios. Je n'ai fait ce quo'n me demandait que par messagerie. »

     

    Monasterios est l'un des auteurs matériels de l'attentat contre Maduro qui ont été arrêtés par les autorités. Son témoignage a été présenté mercredi dernier à la télévision par le Président Maduro.

     

    Rodríguez a signalé que les droits de l'homme de Requesens ont été strictement respectés, conformément à la Constitution de la République Bolivarienne du Venezuela. Il a aussi indiqué que l'immunité parlementaire dont jouissaient Requesens et Borges ne donne pas le droit d'assassiner des Présidents.

     

    « Julio Borges l'a appelé et lui a demandé de faire passer un individu qui était recherché par la justice vénézuélienne parce que c'est l'un des responsables de l'attaque du Fort Paramacay, dans l'état de Carabobo, » a-t-il affirmé.

     

    C'est pourquoi Jorge Rodríguez a critiqué le fait que Borges et Requesens aient fait passer la frontière illégalement à des délinquants avec la complicité des services de la migration de Colombie. « Un député qui savait qu'un fugitif cherchait à traverser la frontière devait immédiatement se mettre en contact avec les autorités pour qu'il soit arrêté, conformément à sa fonction de parlementaire. »

     

    Borges recherché avec un code rouge

     

    Suite à cette confession, Rodríguez a informé que le Gouvernement du Venezuela a demandé l'arrestation de Borges avec un code rouge d' Interpol. Borges réside actuellement à Bogotá, Colombie.

     

    Rodríguez a indiqué que “Juan Requesens est le complice nécessaire à l'opération qui avoue sa complicité dans la tentative d'assassinat du Président mais en même temps, il dénonce et avoue qu'il l'a fait sur ordre de Julio Borges. C'est pourquoi nous avons demandé un code rouge » car le député se trouve en Colombie, » a dit le ministre.

     

    «  Julio Borges est un lâche. Il donne des ordres à Requesens mais lui, il est à Bogotá. De plus, il a planifié l'assassinat de milliers de personnes parce que c'est ce qui se serait passé si les explosifs avaient atteint leurs objectifs, » a-t-il dit.

     

    « Il doit répondre devant le justice vénézuélienne de cet horrible crime dont il est l'auteur intellectuel. Qu'est-ce que tu vas dire, maintenant, Borges ? Que Requesens ment ? »

     

    Jaime Bayly aussi l'incrimine

     

    D'autre part, le journaliste péruvien Jaime Bayly qui réside à Miami a informé que Requesens aurait aussi participé au transport des drones au Venezuela.

     

    Bayly a confirmé que les conspirateurs ont eu des problèmes pour amener les au Venezuela et que l'ex-député était intervenu pour cela : « Requesens avait un contact au poste frontière et il a facilité l'entrée de Juan Carlos Monasterios a Venezuela, » a-t-il déclaré dans son émission Bayly Show, diffusée sur la chaîne Mega TV de Miami. L'enquête avait déjà déterminé les relations entre Monasterios, alias “Bons” et Requesens.

     

    Dans cette émission du 9 août, il a aussi déclaré que les drones avaient été désarmés pour être transportés et introduit dans le pays en pièces détachées. Bayly a aussi confirmé que les conspirateurs se sont entraînés en Colombie et il a dit être convaincu que cet attentat non seulement était connu des services de renseignement étasuniens mais avait aussi leur approbation.

     

    Bayly qui, lundi dernier, avait affirmé avoir eu connaissance de la planification de cet attentat, a répété 4 jour plus tard, qu'il continue à souhaiter la mort du président vénézuélien.

     

    traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

     

    Source en espagnol :

    http://albaciudad.org/2018/08/juan-requesens-confesion-atentado-con-drones-julio-borges/

    URL de cet article :

    http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/08/venezuela-juan-requesens-avoue-avoir-aide-un-organisateur-de-l-attentat-a-passer-la-frontiere-a-la-demande-de-julio-borges.html