• Publié sur FB =

    Gaston Asper a partagé une publication. vor sur FB

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      · 10 h
    Aucun texte alternatif disponible.
    Gaston Asper

    LES ARTISANS DE LA GUERRE

    Le secrétaire général du Hezbollah, Nasrallah : « L’Iran, ô sionistes, n’est, lui, pas un petit pays, n’est, lui, pas un pays faible, ...et n’est, lui, pas un pays lâche. »

    Le plan « A » israélien
    ... raté !
    Les Israéliens ne sont pas très brillants.
    Exigeants, arrogants, méchants, déterminés, oui.
    Mais intelligents ? Pas vraiment.
    (...)
    Le plan « B » israélien
    Déclarer qu’Israël est « menacé dans son existence » et qu’il a donc le droit de « se défendre ».
    Oui, mais il y a un problème : les Forces armées israéliennes n’ont tout simplement pas les moyens militaires de vaincre les Iraniens. Elles peuvent les attaquer, frapper quelques cibles, mais lorsque les Iraniens (et le Hezbollah) feront tomber une pluie de missiles sur Israël (et probablement sur l’Arabie saoudite), les Israéliens n’auront pas les moyens de répondre.
    Ce qui les terrifie vraiment est d’avoir une grande puissance régionale musulmane comme l’Iran qui ose ouvertement dénoncer Israël comme un État raciste illégitime. Les Iraniens dénoncent aussi ouvertement l’Impérialisme étasunien et ils dénoncent même la dictature wahhabite de la Maison des Saoud. Voilà le véritable « péché » de l’Iran : oser défier ouvertement l’Empire anglosioniste et réussir !
    (...)
    Les risques avec le plan « B » d’Israël
    Pensez à 2006 ... après 33 jours, ils ne sont arrivés strictement à rien. Avec un avantage en hommes de 30 contre 1, l’« invincible Tsahal » s’est fait botter le cul comme peu l’ont été dans l’histoire. C’est pourquoi, dans le monde arabe, cette guerre est connue depuis lors comme la « Divine victoire ».
    Si Israël manipule les États-Unis pour qu’ils attaquent l’Iran, il se produira la même chose.
    Nous pourrions regarder le bilan réel des forces armées étasuniennes (voir le superbe résumé de Paul Craig Roberts ici) et poser la question : pensez-vous que les États-Unis, dirigés par des gens comme Trump, Bolton ou Nikki Haley auront le pouvoir de rester pour combattre les Iraniens ...?
    Toutefois, tant les Israéliens que les néocons doublent toujours la mise, toujours. L’idée de limiter leurs pertes et d’arrêter ce qui est à l’évidence une politique erronée les dépasse, tout simplement. Leur arrogance ne peut pas survivre même à l’apparence d’avoir commis une erreur. Dès que leurs options habituelles viendront à leur manquer (d’abord frappes de missiles et aériennes, puis terroriser la population civile), ils seront placés devant un choix à la fois difficile et simple : admettre leur défaite ou utiliser les armes nucléaires.
    (...)
    Au moment où les néocons et leurs patrons israéliens en viendront à envisager d’utiliser des armes nucléaires tactiques contre les Iraniens, il n’y aura pas de bonne cible à atteindre. Les forces iraniennes seront dispersées et surtout en contact avec des forces alliées (ou même des forces américaines) et atomiser un bataillon iranien ou même une division ne modifiera pas fondamentalement l’équation militaire. Quant à lâcher des bombes nucléaires sur des villes iraniennes par simple sauvagerie, cela ne servira qu’un seul but : faire disparaître Israël de la carte du Moyen-Orient.

    Peut-être un scénario coréen ?
    Hélas, il y a deux différences fondamentales entre la péninsule de Corée et le Moyen-Orient :
    1. Dans la péninsule coréenne, l’allié local des États-Unis (la République de Corée) ne veut pas la guerre. Au Moyen-Orient, c’est l’allié local des États-Unis (Israël) qui pousse le plus fort à la guerre.
    2. En Extrême-Orient, tous les voisins régionaux étaient et sont catégoriquement opposés à la guerre. Au Moyen-Orient, la plupart des voisins de la région sont vendus aux Saoudiens qui veulent aussi que les États-Unis attaquent l’Iran.

    Et la Russie dans tout ça ?
    La Russie ne choisira jamais d’entrer en guerre avec les États-Unis. Mais elle comprend aussi que la sécurité et la sûreté de l’Iran est absolument cruciale pour sa propre sécurité, en particulier sur ses frontières méridionales. En ce moment, il y a un fragile équilibre entre le lobby sioniste (également très puissant) en Russie et les éléments nationaux/patriotes. Les récentes attaques israéliennes en Syrie ont donné plus de pouvoir aux éléments anti-sionistes en Russie, d’où tout le débat sur la livraison des S-300 à la Syrie. Bon, nous verrons si/quand elle se produira ... Elle s’est peut-être déjà produite et on garde le silence simplement pour freiner les Américains et les Israéliens qui n’ont, de toute façon, aucune manière de savoir quel équipement les Russes ont déjà livré, où il se trouve ou, d’ailleurs, qui (des Russes ou des Syriens) l’utilisent réellement. Ce genre d’ambiguïté est utile pour calmer les forces pro-sionistes en Russie et pour compliquer les projets anglosionistes.
    La relation entre la Russie et Israël est très complexe (voir ici et ici), mais si l’Iran est attaqué, les Russes, en particulier les militaires, soutiendront l’Iran et fourniront une assistance militaire sans se confronter ouvertement avec les forces des USA/Israël/OTAN/CENTCOM. Si les Russes sont attaqués directement en Syrie, la Russie contre-attaquera indépendamment de qui est l’attaquant, les États-Unis ou Israël ou qui que ce soit d’autre.

    Conclusion : maudits soient les artisans de la guerre, car ils seront appelés les enfants de Satan
    Les Israéliens peuvent se déguiser en « orientaux », mais la réalité est que la création de l’État d’Israël est une malédiction pour tout le Moyen-Orient, auquel il n’a apporté que souffrances indicibles, brutalité, corruption et guerres, des guerres et encore des guerres.
    Chers Américains, voulez-vous mourir pour Israël ? Parce que ne vous méprenez pas, l’Empire américain sera vaincu non par une superpuissance nucléaire, mais par une puissance régionale conventionnelle et ne survivra pas à une guerre totale contre l’Iran.
    (...)
    https://reseauinternational.net/les-artisans-de-la-guerre/

    Si Israël veut une guerre de plus grande ampleur, il en aura une. Les destructions dans les pays concernés du Moyen-Orient, Israël inclus, pourraient les ramener 100 ans en arrière. La Syrie, le Liban et l’Iran survivraient. Il y a 100 ans, Israël n’existait pas ...!
    https://arretsurinfo.ch/cette-fois-la-syrie-a-riposte-aux-…/

    Depuis 70 ans, ils disent NON !
    https://arretsurinfo.ch/palestine-le-dernier-chapitre/