Kim écrit dans cette lettre qu’il est prêt à rencontrer Moon «le plus tôt possible». Moon n’a pas immédiatement discuté de la proposition. Il demande que «les bonnes conditions» soient remplies pour une telle visite, et appelle donc le Nord à renforcer le dialogue avec Washington.

Les Jeux Olympiques d’hiver à Pyeongchang ont mis en place une dynamique entre les deux Corées. Selon la Corée du Sud, Kim Yo-jong, la jeune sœur de l’homme fort nord-coréen, a transmis l’invitation lors des entretiens dans la résidence officielle du président sud-coréen. Ces entretiens ont été observés par des Nord-Coréens plus âgés, tels que le chef d’Etat nord-coréen Kim Yong-nam. Ce dernier a seulement une fonction de protocole.

La sœur de Kim est le premier membre de la famille Kim qui vienne en Corée du Sud depuis trois générations. Dans une lettre à Moon, Kim écrit qu’il veut améliorer les relations entre les deux Corées.

Lorsque Moon répondra à l’invitation, cela sera le troisième sommet entre les deux pays. En 2000 et 2007, il y avait déjà une réunion entre le président sud-coréen et le père de KimKim Jong-il, à chaque fois à Pyongyang.

Aujourd’hui samedi, le président sud-coréen et son homologue nord-coréen ont assisté au premier match de l’équipe féminine de hockey sur glace coréenne. Ceci est rapporté par l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, à partir d’une déclaration du président sud-coréen. Les deux chefs d’Etat encourageront leur équipe dans le match contre la Suisse. Est-ce que la sœur de Kim assistera également au match, ce n’est pas clair. C’est la première fois en 27 ans qu’une équipe sportive «réunifiée» est en compétition contre un autre pays.

Vendredi, lors de la cérémonie d’ouverture, des athlètes des deux pays ont déjà défilé ensemble.