• Publié sur le médiascope =

    (Vidéo) Le service national voulu par Macron « probablement pas obligatoire »

    Parly

    Le service national voulu par Macron « probablement pas obligatoire » 

    LE MEDIASCOPE |LOGO © www.lemediascope.fr 26.1.2018• Article mis à jour le 26.1.2018 / article publié édité et mis en une par la rédaction.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer une navigation optimisée, des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.

    Macron avait promis pendant sa campagne,

    un service national « obligatoire et universel »

    l’administration s’inquiète des coûts

    Un rapport administratif commandé par le Premier ministre Edouard Philippe, révélé par certains médias économiques chiffrant à 3 milliards d’euros annuels le coût d’un tel dispositif pour les 600 000 jeunes concernés calmant l’enthousiasme présidentiel.

    Emmanuel Macron avait promis pendant sa campagne, un service national « obligatoire et universel ». Sur France Inter ce vendredi, la ministre des Armées a évoqué un service « probablement pas obligatoire ».

    Lors de sa campagne électorale, le candidat Macron prévoyait service « obligatoire » pour l’ensemble d’une classe d’âge mais selon la ministre des Armées Florence Parly, c’est désormais le caractère obligatoire du dispositif qui fait débat.

    La ministre des Armées a déclaré sur France Inter « Ce sera un service qui probablement n’aura pas un caractère obligatoire, au sens où les gendarmes viendraient rechercher le réfractaire, mais ce sera un service qu’on cherchera à rendre attractif pour les jeunes afin qu’ils soient incités à le réaliser, à la fois pour eux-mêmes, pour ce qu’ils y apprendront et aussi pour ce qu’ils pourront donner aux autres », a déclaré Florence Parly.

    La piste d’un « parcours citoyen » qui serait bien obligatoire mais qui ne durerait qu’une semaine est privilégiée par des députés qui travaillent également sur leur propre rapport.

    moins coûteux

    et plus simple à organiser

    Dans l’entourage de la ministre on précise « en indiquant ‘pas obligatoire’ a voulu dire ++pas punitif++: elle n’a pas remis en cause sa vocation universelle, c’est-à-dire ayant vocation à concerner tous les jeunes ».

    Il n’en demeure pas moins qu’on s’éloigne du service national traditionneL

    D’autres prônent aussi que ce service ne soit pas obligatoire pour notamment éviter « une rupture » dans le parcours scolaire, professionnel ou dans la vie personnelle des jeunes indique un rapport remis récemment à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale.

    C’est notamment le cas du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ), qui regroupe les acteurs majeurs des politiques jeunesse.

    (Vidéo) « je souhaite que chaque jeune Français ait une expérience de la vie militaire » ( Macron candidat)

     

    (Vidéo)France Inter / Florence Parly :

    « Le Service national universel

    doit être attractif pour les jeunes »