• Publié sur le site VU DU DROIT

    Macron et sa copine Anastasie

    Le texte du projet de loi qui devrait permettre la censure d’Internet est prêt. Il a été transmis aux  députés LREM. Parce que dans une démocratie telle que la conçoit Emmanuel Macron, eux seuls ont droit à une information préalable.

    Ceux que ça intéresse trouveront ici un fac-similé du document.

    Sa lecture est ébouriffante. Tout d’abord un style digne de celui qu’on trouve dans une mauvaise littérature d’espionnage de gare. Ensuite le caractère incroyablement liberticide de ce qui est proposé. Notre Bonaparte au petit pied fait semblant de prendre au sérieux les accusations selon lesquelles Poutine serait responsable des résultats électoraux en Grande-Bretagne, en Catalogne, en Italie et bien sûr aux États-Unis. S’appuyant sur ces délires l’objectif est donc clairement de mettre en place une censure pour préserver l’hégémonie des médias entre les mains des grands groupes oligarchiques, et empêcher toute parole dissidente contraire, en muselant la liberté d’expression sur le Web.

    On reviendra en détail sur les mesures proposées, mais d’ores et déjà il est impératif de réagir et de s’opposer à cette tentative d’instaurer une censure préalable. Ce que l’on trouve dans le texte n’est pas autre chose qu’un retour d’Anastasie et de ses ciseaux.

    fake-news—03-2017

    http://www.vududroit.com/wp-content/uploads/2018/03/fake-news-03-2017.pdf

    Lien direct