• UN BON ARTICLE !!!

    De nos camarades de Guadeloupe DEBOUT CAMARADES !

    Publié le 2 janvier 2019 par FSC

    C'est notre camarade Philippe BELAIR, secrétaire général de la Fédération Santé de la CGT de Guadeloupe qui nous communique son ardente exhortation !
     

     

    ***********************
     

    Mes très chers camarades,

     

       En ce nouvel an 2019, je tiens à souhaiter, pour vous et les votres, 12 mois de luttes et de victoires en tout. Le grand MANDELA disait, à juste titre, "Je je perds jamais, je gagne ou j'apprends !". Après 40 années de néolibéralisme forcé assassinant les conquis sociaux d'après-guerre sous le prétexte d'un pseudo réalisme éconmique, le peuple de France semble dire que cela suffit. Le mouvement des Gilets jaunes n'est pas appolitique mais dépolitisé, les raisons de la colère sont connues par nous autres syndicalistes mais l'idéologie néolibérale avait réussi à nous mettre sous l'étoufoir médiatique. Le bons sens populaire a surpris ceux qui croyaient à la fin de l'histoire, nous revoilà au pied du mur de la lutte des classes, il s'agit maintenant que les ouvriers à talents politiques de mettre de vrais mots sur de vrais maux sociaux pour prendre un autre élan émancipateur. Nous devons prendre notre part dans ce combat salvateur et, déjà, auprès de nos camarades de MILENIS qui sont en grève depuis bientôt un mois et demi contre le recul social.

       L'an 2019 est parti sur les chapeux de roue, il n'y a pas de place pour les tergiversations ou la peur, nous devons restés groupés et affronter la réalité ensemble : La destruction des services publics de santé et du lien social, la marchandisation des actions sociales, la perte des valeurs collectives au profit d'un individualisme sans bornes, les dangers qu'encoure notre planète.... Pensons à nos enfants comme nos parents ont pensé à nous ! Les mensonges du système néolibérales sont en train de s'écrouler comme un chateau de carte, nous risquons une très grave crise financière cette année. Ces faits de viennent pas de nous mais de l'avarice de ceux qui possedent la richesse totale de la planète. Notre combat doit s'inscrire dans le partage des richesses, l'internationalisme et la coopération entre les peuples.

    Debout camarades,

    Vive la CGTG, vive la FSAS-CGTG, vive la FSM, vive la classe ouvrière.

    Le Secrétaire général